VIDEO. Découvrez le potager d'un bienheureux Ch'ti Cantalien

Le Cantalien Ludovic Goetghebeur a créé sa chaîne You Tube "Le potager bienheureux" où il partage en toute simplicité son quotidien de jardinier. / © Jennifer Goetghebeur
Le Cantalien Ludovic Goetghebeur a créé sa chaîne You Tube "Le potager bienheureux" où il partage en toute simplicité son quotidien de jardinier. / © Jennifer Goetghebeur

Il jardine, fait de la permaculture et s'occupe de son poulailler. Installé dans le Cantal depuis deux ans, Ludovic Goetghebeur partage, en toute simplicité, son quotidien sur les réseaux sociaux et sur sa chaîne You Tube "Le potager du bienheureux". 

Par D.Cros

Tout est parti d’un changement radical de vie. Il y a deux ans, Ludovic Goetghebeur dit "Ludo" et sa famille décident de quitter le nord de la France pour venir s’installer au cœur de la campagne cantalienne. Un choix motivé notamment par la maladie de son fils.

Gérant d’un bar dans la ville de Lille, il achète une grange et un terrain dans la petite commune d’Anglards-de-Salers. Loin du brouhaha et du stress de la ville, il choisit de revenir à l’essentiel : prendre le temps de vivre, profiter de la vie et manger sainement.


Le potager du bienheureux … pourquoi ?


Ludovic s’occupe de son potager de 1.000 mètres carrés, de son poulailler et de sa mare. Sa femme lui propose de partager ces moments sur les réseaux sociaux avec une page Facebook et pourquoi de faire une chaîne You Tube. Voilà comment naît : "Le potager du Bienheureux". 

Régulièrement, il met en ligne des vidéos et essaye de fédérer autour de lui, comme il le faisait dans son bar. "Je ne donne pas de leçon, je n’ai pas d’étiquette. Je montre ce que je fais, c’est tout, comme si je parlais à des amis. Je ne me prends pas la tête" explique-t-il.

Sur sa page, les vidéos sont variées. On peut voir comment faire un potager, installer un poulailler ou encore faire des lessives et des adoucissants écologiques. Des vidéos faites en toute simplicité avec des titres qui font parfois sourire : "Le délire de voir son potager après six jours d’absence" ou encore "Les poules dans le potager !!!"


Faire attention à la nature

A Lille, Ludovic Goetghebeur ne regardait pas grandir ses enfants. Il courrait partout et ne profitait pas de la vie. Aujourd’hui, c’est tout le contraire. Une prise de conscience qui le ravit.

Pour lui, les citadins, comme lui avant, ne regardent pas la nature de la même façon. Ils sont  "hors-sol" cen clair, hors de la nature alors qu’à la campagne, la nature entoure les gens. "Je suis fasciné par ce que peut faire la nature, parce ce qu’elle peut nous donner" dit Ludovic. Puis il ajoute : "Je ne changerai pas le monde mais je veux faire attention à la planète, à ce que je vais léguer à mes enfants".

 

Sur le même sujet

Saint-Etienne : Gaël Perdriau brigue un deuxième mandat de maire

Les + Lus