CARTE. Déconfinement : Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand... Calculez le rayon de 100 km autour de chez vous

Visualisez le rayon de 100 kilomètres autour de chez vous, dans lequel vous pourrez vous déplacer après le déconfinement, sur notre carte interactive.

Les déplacements au-delà de 100 kilomètres de son domicile seront réglementés après le déconfinement.
Les déplacements au-delà de 100 kilomètres de son domicile seront réglementés après le déconfinement. © Capture d'écran / Esri France
Jusqu'où pourra-t-on aller après le déconfinement ? Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé qu'"il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, sauf (...) pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel".

A partir du 11 mai, il sera donc possible de sortir librement dans un rayon de 100 kilomètres autour de chez soi. "Il n'y a pas d'interdiction de franchissement de barrières administratives", entre des régions classées rouges et des régions classées vertes, a également indiqué le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.
 
Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand... Quelle que soit votre adresse de résidence, il vous suffit de la renseigner dans la carte ci-dessous pour calculer votre périmètre de déplacement autorisé. Vous pouvez aussi utiliser la géolocalisation. Si elle ne s'affiche pas, cliquez ici.
 
Plusieurs sites proposent de visualiser ce même périmètre : Carte sortie confinement ou Esri France. Attention toutefois lorsque vous téléchargez une application mobile. Elles fleurissent ces derniers temps, mais mieux vaut jeter un oeil aux conditions générales d'utilisation pour connaître leur politique de confidentialité.

Sinon, Google Maps peut aussi calculer ce rayon de 100 kilomètres grâce à son option "mesurer la distance" (en faisant un clic droit sur la ville de départ). Ainsi, un Grenoblois pourra se rendre à Lyon, mais pas à Chamonix ou Genève.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région auvergne-rhône-alpes coronavirus/covid-19 santé société transports économie vacances sorties et loisirs