CARTE. Hommage à Samuel Paty : les principaux rassemblements en Auvergne

Mercredi 21 octobre, une journée d’hommage national est organisée à la mémoire de Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie sauvagement tué vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines. Voici une carte des principaux rassemblements organisés en Auvergne.

Ce mercredi 21 octobre, une journée d'hommage nationale est mise en place à la mémoire de Samuel Paty, plusieurs villes d'Auvergne organisent des rassemblements.
Ce mercredi 21 octobre, une journée d'hommage nationale est mise en place à la mémoire de Samuel Paty, plusieurs villes d'Auvergne organisent des rassemblements. © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Une journée d’hommage national est organisée mercredi 21 octobre à la mémoire de Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie tué à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, vendredi 16 octobre. Sa mort a suscité une vive émotion parmi la population, et les rassemblements en hommage à l’enseignant se sont multipliés un peu partout en France et en Auvergne, entre autres à Clermont-Ferrand sur la place de Jaude où, dimanche 18 octobre, ils étaient plus de 2 000 à se recueillir. Un rassemblement avait également lieu le même jour à Montluçon et au Puy-en-Velay, en Haute-Loire, des personnels de l’Education nationale et des élèves se sont aussi rassemblés place du Martouret samedi 17 octobre.

A nouveau, plusieurs rassemblements sont prévus dans l’Allier, le Cantal, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme. Voici les horaires et les lieux des principaux hommages :

Une minute de silence à l'Assemblée nationale

Réunis sur les marches du Palais Bourbon, l'ensemble des députés, ceints de leur écharpe tricolore et masque anti-Covid sur le visage, ont observé mardi une minute de silence en hommage au professeur Samuel Paty. Sur fond de drapeaux en berne et de devise républicaine affichée devant les colonnes du Palais Bourbon, le président de l'Assemblée Richard Ferrand (LREM) a invité à cette minute de silence en mémoire de ce professeur "sauvagement assassiné". La Garde républicaine a ensuite joué quelques mesures de la Marseillaise.

De l'extrême gauche avec Jean-Luc Mélenchon, à l'extrême droite avec Marine Le Pen, tout le spectre politique était représenté. Une nouvelle minute de silence a été observée dans l'hémicycle à 15 heures par les députés et le gouvernement, en début de séance. "Nous sommes unis, debout et résolus, pour combattre les inspirateurs de son assassinat. Car en M. Samuel Paty, c'est la France républicaine et humaniste qui a été, lâchement, atrocement agressée", a lancé Richard Ferrand. "Ces terroristes, quand ils sont Français, qu'ils soient punis et bannis de la société jusqu'à leur conversion sincère aux valeurs démocratiques. Quand ils sont étrangers, qu'ils soient chassés à jamais du territoire de la République", a-t-il ajouté. 

Le professeur décoré de la légion d'honneur

Samuel Paty recevra la légion d'honneur à titre posthume, a annoncé mardi Jean-Michel Blanquer, ajoutant qu'une minute de silence et une "séquence éducative" auront lieu le 2 novembre dans tous les établissements "sans exception". "La légion d'honneur lui sera remise à titre posthume et il sera fait commandeur des palmes académiques, c'est emblématique car c'est l'ordre qui va avec les professeurs et le monde de l'éducation, et le martyr de Samuel Paty vaut bien cette reconnaissance de son institution", a annoncé le ministre de l'Education nationale interrogé sur RMC-BFMTV. Le président Emmanuel Macron a choisi la cour de la Sorbonne, lieu symbolique de l'esprit des Lumières et de l'enseignement, comme lieu de l'hommage national qui sera rendu à Samuel Paty mercredi.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société attentat faits divers terrorisme