CARTE. Journées du patrimoine : quels sites à visiter dans l'Ain, la Loire et le Rhône

Cette année, la 37e édition des Journées européennes du patrimoine est placée sous la thématique de l’éducation. Malgré la crise sanitaire de nombreux sites espèrent attirer les visiteurs. Les enjeux de ces journées varient d’une structure à l’autre.
 

L'entrée des musées gratuits sera gratuite pour cette 37e édition des Journées européennes du patrimoine
L'entrée des musées gratuits sera gratuite pour cette 37e édition des Journées européennes du patrimoine © PHOTOPQR/LE PROGRES

Loire : des journées pour plus de visibilité à l’Atelier-Musée du chapeau

A Chazelles-sur-Lyon dans la Loire l’Atelier-Musée du chapeau sera ouvert au public samedi et dimanche. L’association qui gère le site, s’est inscrite depuis le début de sa création dans cet évènement. En 2019 la structure accueillait 700 personnes, cette année la jauge ne pourra pas dépasser les 250 visiteurs. En juin, la question d’organiser ces Journées européennes du patrimoine était en suspens mais l’enjeu est de taille pour le musée. L’évènement apporte au site beaucoup de visibilité :

« C’est un moment important en début de saison. En terme de communication cela nous apporte énormément de visibilité. Les gens qui viennent ne sont pas des habitués du musée, on touche un public plus large et en ce moment particulier il faut d’autant plus montrer qu’on est là » explique Yvan Perreton, directeur de l’Atelier Musée du chapeau

 
A Chazelles-sur-Lyon les visiteurs pourront découvrir le savoir-faire chapelier
A Chazelles-sur-Lyon les visiteurs pourront découvrir le savoir-faire chapelier © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP


Pour gérer le flux de visiteurs, le public est invité à découvrir l’architecture extérieure de cette ancienne usine inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. L’équipe du musée a su s’adapter à la crise sanitaire mais reconnait qu’il faut en cette période trouble savoir se « réinventer ». Se réinventer c’est possible, mais se projeter dans l’avenir reste une autre histoire. En avril 2021 doivent se tenir à Chazelles-sur-Lyon les rencontres internationales des arts du chapeau. Difficile en pleine pandémie mondiale d’anticiper un évènement qui réunit des designers… du monde entier !

 

Découvrez notre sélection à travers cette carte interactive.



Ain : à la ferme du Sougey : « connaitre son patrimoine c’est préparer l’avenir »

« Quand j’étais petite avec mes parents la promenade du dimanche c’était la visite du Sougey, j’y suis allée très souvent. Avec ma sœur on faisait les foins là-bas et puis le gouter du dimanche c’était quelque chose. On mangeait du pain sorti du four avec du fromage blanc, on se régalait. C’était meilleur que le Nutella ». On l’entend sourire lorsqu’elle évoque le lieu. Marcelle Pochon, la présidente de l’association Les Amis du Sougey et de la Bresse connait par cœur cette ferme datant de 1460, la plus ancienne de Bresse.
 
La ferme du Sougey
La ferme du Sougey © PHOTOPQR/LE PROGRES


Dimanche les 35 hectares seront ouverts au public. Au programme, visites guidées et gourmandes. Le site a été retenu par la fondation du Patrimoine pour la 3e édition du loto du patrimoine. Du coup, l’opération lancée par Stephane Bern a mis en lumière le lieu et cette année malgré la crise sanitaire il pourrait y avoir encore plus de visiteurs pour cette journée:
« l’année dernière nous avons eu environ 2000 personnes, cette année avec le Covid on ne sait pas trop mais c’est vrai que cette participation au loto nous fait beaucoup de publicité » 

Alors qu’attendre de ces journées ? Tout simplement un moment de convivialité et de partage. L’association qui compte 250 adhérents tient à ce que la ferme reste un lieu de vie :
« On a toujours dit que ce ne serait pas un musée mais une ferme vivante, très authentique, pas trafiquée » et Marcelle, ancienne professeure d’histoire de rajouter « connaitre son patrimoine c’est préparer l’avenir ».


Rhône : à Chabanière, un chantier engagé pour la sauvegarde du patrimoine naturel

Les journées européennes du patrimoine raisonnent souvent avec visite culturelle. A Chabanière samedi matin pas d’exposition à  visiter, pas d’édifices à contempler, pas de spectacle à regarder mais… un chantier à assurer ! Le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes invite les habitants de la vallée du Bozançon à un chantier nature bénévole sur les landes de Chabanière.

« L’enjeu principal, c’est l’appropriation par la population locale du patrimoine naturel, les enjeux sont écologiques et économiques… il y a un public qui est déjà sensibilisé, des naturalistes en herbe, des photographes nature mais ça s’adresse à toutes les personnes qui aiment la nature, l’histoire de leur territoire. Le but c’est de faire de cette journée du patrimoine un moment convivial, pédagogique ».Sophie Raleigh, chargée de communication au CEN Rhône-Alpes.

C’est la 2e opération menée par le Conservatoire lors des journées du patrimoine. Cette année il s’agira de débroussailler les Landes de Chabanière pour participer à la préservation du site.

« Le patrimoine c’est aussi le patrimoine naturel et cette période de l’année correspond à la période de l’entretien des espaces naturels. La végétation commence à rentrer en dormance, la nature se calme et on peut intervenir sans gêner les espèces animales et végétales ».
Le chantier nature aura lieu sur les landes de Chabanière
Le chantier nature aura lieu sur les landes de Chabanière © Conservatoire d'espaces naturels Rhône-Alpes.

 

 

Des journées du patrimoine qui s’adaptent à la crise sanitaire
En raison de la crise sanitaire plusieurs évènements sont annulés dans la région les 19 et 20 septembre lors des journées européennes du patrimoine. A Firminy par exemple, la municipalité a décidé de laisser l’accès aux sites gratuits mais les visites, ateliers et autres concerts ont été déprogrammés. Dans la métropole stéphanoise cette édition sera restreinte. Des sites comme les archives municipales resteront fermées, certaines visites de la ville sont annulées. Les principaux musées restent gratuit et en accès libre.
Beaucoup de musées ont dû mettre en place un système de réservation afin de réguler les flux. C’est le cas au musée des Beaux-Arts de Lyon. Les visiteurs cette année doivent  anticiper en se procurant en ligne un billet horodaté.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture journées du patrimoine loisirs sorties et loisirs