Center Parcs de Roybon, en Isère: Pierre et Vacances confirme la poursuite du défrichage et son pourvoi en cassation auprès du Conseil d'Etat

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes avec communiqué

Le groupe a publié un communiqué de presse ce mercredi, afin de lever les doutes sur le verdict du Tribunal Administratif de Grenoble. On y apprend que les opérations de défrichement ne sont pas suspendues et que le groupe se pourvoit en cassation auprès du Conseil d'Etat.  

"L’interprétation des ordonnances rendues le 23 décembre 2014 par le Tribunal Administratif de Grenoble a prêté à confusion quant à la légitimité de la poursuite des travaux." Ainsi commence le communiqué du groupe Pierre&Vacances-Center Parcs.



"La décision du tribunal rend la poursuite du défrichement légitime"

Le groupe précise "qu’au contraire le rejet par le juge des référés des demandes de suspension des travaux par les opposants, au titre de l’autorisation dite «espèces protégées», légitime la poursuite du défrichement".



"Le groupe va donc se rapprocher des services de l’Etat sur les modalités de reprise du chantier, dans un climat qu’il souhaite apaisé et serein après ces décisions de justice."



Des travaux suspendus par l'arrêté "loi sur l'eau"



En ce qui concerne l'arrêté "loi sur l'eau", dont l'ordonnance a été prononcée par le juge, le groupe "prend la décision de se pourvoir en cassation auprès du Conseil d’Etat."



Il précise que cette "ordonnance de référé est provisoire dans l’attente du jugement au fond. Elle ne conditionne que les travaux de construction, dont le lancement est prévu fin 2015/début 2016."
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité