La Charolaise star du Zénith d'Auvergne

Publié le Mis à jour le

Cette année, la race à l'honneur du Sommet de l'Elevage c'est la Charolaise. La première race allaitante en France et en Europe. Plus de 400 animaux de cette race emblématique participent au concours national charolais qui fait son retour au Sommet.

Vitrine internationale d'une race emblématique, le concours national charolais est de retour cette année au Sommet de l'Elevage. Avec plus de 400 animaux inscrits. Parmi les plus beaux de France. Dignes représentants de la première race allaitante en France et en Europe.
Pour la première fois cette année, des animaux génotypés seront mis en vente à l'issue du concours jeudi soir. Environ vingt reproducteurs seront mis aux enchères.
La génétique et la biologie moléculaire ont, en efet, fait leur apparition dans les élevages.

Sélection génétique

Un simple prélèvement de peau de l'animal et on analyse son ADN. Pour les Charolaises, c'est le laboratoire départemental de la Nièvre qui s'en charge. 
"Sur chaque petite section, comme l'explique Chantal Audeval, responsable technique santé animale au laboratoire, on analyse 54 000 zones de mutation, donc ce qu'on appelle les SNP, Single Nucleotide Polymorphism, ça les aide à utiliser, à rechercher les meilleurs reproducteurs pour rester sur la pureté de la race".

Pureté de la race

Une pureté garantie par le Herd Book Charolais, le livre généalogique tenu par les éleveurs depuis 150 ans. Avec la filiation, apparaît également désormais le génotype de l'animal.
Mais comme le précise Alain Rousseau, administrateur et trésorier du Herd Book : "La manipualtion génétique c'est pas du tout notre métier. Nous, on est là pour vendre des animaux qui vont correspondre aux besoins des éleveurs qui nous les achètent. Présenter une fiche technique,car en fait, c'est une fiche technique qui va suivre l'animal, on va pouvoir dire à l'éleveur qui achète ce taureau, cet animal là, il a telles qualités et tels défauts".
durée de la vidéo: 02 min 26
La charolaise à l'honneur au Sommet de l'élevage ©France3 Auvergne