• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le cheval du Vercors bientôt reconnu au patrimoine vivant?

Peut-être avez-vous déjà entendu parler du Cheval du Vercors. Une" race territoriale", unique en Rhône-Alpes mais qui a bien failli s'éteindre.Elle renaît aujourd'hui grâce à quelques éleveurs passionnés

Par France 3 Alpes

Reportage vidéo. Il est rustique, taillé pour résister. C'est dans les montagnes que le cheval du Vercors s'est bâti un physique bien particulier et une identité.
Incontournable dans les exploitations agricoles dès le début du 20ème siècle, l'animal, robuste, a pourtant bel et bien failli disparaître du paysage.

Par le passé, c'était un cheval à tout faire, il permettait de herser les vignes, de récolter les pommes de terre, ou tout simplement de se rendre à la messe, car il était à la fois monté et attelé. Après la seconde guerre mondiale avec la mécanisation, comme beaucoup d'autres races territoriales, le nombre de chevaux du Vercors a diminué, à vitesse grand V...

Dans les années 90. le sauvetage de ce "petit sang" s'est amorcé, impulsé par une famille d'éleveurs de la plaine de Crau en Provence, le bassin historique de la transhumance hivernale de l'animal. Rapidement, une poignée de passionnés du Dauphiné s'y sont associés et petit à petit, le cheptel s'est agrandi.

>> Reportage de Marie Michellier & Yves-Marie Glo

Prochaine étape, la reconnaissance de la race par l'Institut Français du cheval et de l'équitation. Ce serait l'aboutissement d'un long travail, soutenu depuis le départ par le Parc régional du Vercors.




Sur le même sujet

Ce 23 septembre, Federica a percé le dernier mur

Les + Lus