Cinq bonnes raisons d'aller au festival de l'Alpe d'Huez

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Du 16 au 20 janvier, l'événement récompense les comédies, avec Florence Foresti comme présidente du jury ! 

Par Linh-Lan Dao

Le Festival de l'Alpe d'Huez n'a pas fini de nous faire rire. Découvreur de succès et de talents, l'événement défend les comédies du septième art.
Allez, on vous donne cinq bonnes raisons d'y aller !

1. Florence Foresti préside le jury 
On ne présente plus l'humoriste préférée des Français, à la voix erraillée et à la vanne cinglante. Avec une présidente du jury pareille, impossible de s'ennuyer deux secondes ! 
Souvenez-vous, le sketch de l'avion de Barbie? Florence Foresti est aussi très polyvalente : elle fut à la fois Brigitte la bimbo, la rebelle "Clo" ou la bourgeoise Anne-Sophie de la Coquillette (...) sur les plateaux de Laurent Ruquier. Juste Florence, ça nous va.

2. A vos marques, c'est gratuit !
C'est une particularité rare pour un festival de cinéma. L'équipe propose un accès libre et gratuit au public à toutes les projections (dans la limite des places
disponibles). Plus on est de fous, plus on rit.

3. Michaël Youn du Taboulistan
Il vous avait manqué ? Tout comme Florence Foresti, c'est un homme de scène capable de se réinventer à l'infini. Alphonse Brown, le rappeur Fatal Bazooka - qui n'hésite pas à parodier Diam's...Dans "Vive la France", il incarne Feruz, un berger taboulistan prêt à détruire la Tour Eiffel pour faire connaître son pays. Le film sort ce mercredi dans les salles, avec José Garcia, Ary Abittan et Fred Moscato au casting. Un Borat bis, à la Française ? Le comédien avait en tout cas envie de faire une déclaration d'amour à la France.
Par ailleurs, il se montre très enthousiaste à l'idée d'assister au festival.
4. Que vaut un Norman qui fait du cinéma?  
Il s'est fait connaître grâce à ses sketches postés sur Youtube. Avec la série "Norman fait des vidéos", les bilingues, les "relous" des soirées, les tue l'amour en prenaient pour leur grade. Aujourd'hui, le jeune monteur fait ses premiers pars au cinéma : il joue dans la comédie "Pas très normales activités" de Maurice Barthélémy. Un exercice assez corsé que de passer de sa chambre à un studio (de cinéma)!

5. "Workers. Pronti a tutto" [Travailleurs. Prêts à tout] de Lorenzo Vignolo 
N'oublions pas nos voisins transalpins, avec "Workers", une comédie qui fait le tour des festivals. Elle était en compétition au festival du film italien d'Annecy en octobre dernier, et diffusée à la semaine du cinéma italien de Chambéry. L'intrigue a de quoi faire sourire, en ces temps de crise : deux employés d'une agence d'intérim convainquent des travailleurs d'exercer un métier, bien loin de ce qu'ils imaginaient. Par exemple, une esthéticienne dans une entreprise de pompes funèbres !   



 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Escalade : des grimpeurs clermontois hissés par des champions

Les + Lus