Clermont-Ferrand : une maman raconte pourquoi elle a choisi le vélo comme moyen de transport quotidien

Rencontre avec Caroline Segoni, maman cycliste qui a parcouru 8000 km à vélo avec sa famille / © Caroline Segoni
Rencontre avec Caroline Segoni, maman cycliste qui a parcouru 8000 km à vélo avec sa famille / © Caroline Segoni

Rencontre avec Caroline Segoni, elle habite près de Clermont-Ferrand, cycliste au quotidien, elle a aussi fait le tour de France avec ses deux enfants et son mari. 8000 kilomètres parcourus et un message qu’elle souhaite partager
 

Par Charline Collet

Elle est auvergnate, maman de deux enfants, journaliste et elle est cycliste passionnée. Caroline Segoni utilise le vélo comme moyen de transport au quotidien. Elle habite Lempdes et travaille à Clermont-Ferrand. En 2016, elle a même fait le tour de France en deux roues avec ses enfants et son mari. Elle est l'invité de l'interview du jeudi sur France 3 Auvergne. 

D’où vous vient cette idée d’expédition ?

"C’est une idée atypique, farfelue mais très organisée. L’idée, c’était de pouvoir avancer en sécurité pour découvrir tout notre pays et aller à la rencontre des gens. Nous avions envie de vivre une belle épopée en famille."

Parlez-nous de l’organisation… avant et pendant !

"8 mois de préparation intensive. Il faut s’organiser personnellement, professionnellement. Gérer l’école sur les routes,…
C’est une aventure d’organiser une vie nomade avec deux jeunes enfants dont l’un porte encore des couches ! Il faut continuer d’organiser le quotidien, conserver des règles de vie, l’éducation, l’hygiène corporelle et alimentaire. Même si on est sur les routes et que ça peut ressembler à des grandes vacances il y a encore des règles de vie."


En toile de fond de ce périple il y a un message ; il faut changer notre façon de se déplacer ?

"Idéalement je pense qui si on travaille ensemble entre les collectivités, le monde associatif et en utilisant les besoins des usagers au quotidien que ce soit pour aller au travail, a l’école ou pour faire les courses,… on pourrait optimiser les circuits de déplacement pour une mobilité plus douce. Et plus respectueuse de nos propres rythmes."

Qu’est-ce qu’il faudrait pour que plus de personnes favorisent le vélo plutôt que la voiture ?

"Je pense qu’il nous manque des infrastructures pour évoluer en sécurité. Je circule beaucoup partout en France mais j’hésite à emmener mes enfants lorsque je circule en Auvergne parce qu’on souffre d’un manque de structures pour pédaler sereinement aux côtés des automobilistes. Je pense vraiment que la cohabitation peut se faire entre le monde automobile et le monde cycliste.
Je circule beaucoup dans l’agglomération de Clermont-Ferrand mais sans mes enfants. Ils savent pédaler mais je ne les emmène pas avec leur propre vélo. Je suis très vigilante parce que les pistes cyclables sont souvent de simples bandes tracées avec de la peinture. Si un automobiliste fait un écart… c’est dangereux."


Caroline Segoni a crée son association Graines de Baroudeurs qui promeut la pratique du vélo et du vélotourisme, et encourage son accessibilité à tous.
 
Clermont-Ferrand : une maman raconte pourquoi elle a choisi le vélo comme moyen de transport au quotidien
Caroline Segoni, cycliste passionnée a parcouru la France à vélo, en famille

 

Sur le même sujet

Les + Lus