• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La colère d'une centaine d'élèves du Lycée Philibert Delorme à l'Isle-d'Abeau (Isère)

Ce mardi 12 novembre vers 8h30, au moment de l'entrée en classe, un grand nombre de lycéens s'est massé devant les portes du Lycée Philibert Delorme situé à l'Isle-d'Abeau. Cause de la grogne, une décision du proviseur qui veut fermer le portail plus régulièrement. 

Par Céline Aubert

Drôle de rentrée après un week-end prolongé de trois jours. Devant les portes du lycée d'enseignement général et technique, les élèves se sont d'abord rassemblés pour discuter. Ils n'ont pas accepté une décision prise par la direction de l'établissement la semaine dernière: fermer les portes en dehors des horaires de cours. Le mécontentement en pareil cas n'est pas inhabituel. Ce qui l'est moins, c'est l'ampleur de la grogne.

Une centaine d'élèves a ainsi décidé de manifester. Deux containers ont été brûlés. Pourtant, d'après les gendarmes de l'Isle-d'Abeau qui sont intervenus pour les disperser, le mouvement est resté "bon enfant". Le lycée est réputé calme. Pas de meneur, pas non plus d'agitateurs. 

Une délégation d'élèves a été reçue par le proviseur, en présence d'un représentant de la commune. A l'issue de cette réunion, vers 11 heures, le mouvement a été levé. 


 

Sur le même sujet

Ain : un bâtiment agricole parti en fumée à Péron

Les + Lus