Insolite : la seconde vie des cabines téléphoniques auvergnates reconverties en bibliothèques

À Clermont-Ferrand, deux cabines téléphoniques ont déjà été transformées pour accueillir des livres. Chacun peut y prendre ou déposer des ouvrages librement. / © France 3 Auvergne
À Clermont-Ferrand, deux cabines téléphoniques ont déjà été transformées pour accueillir des livres. Chacun peut y prendre ou déposer des ouvrages librement. / © France 3 Auvergne

D'ici fin 2017, aucune des 1422 cabines téléphoniques que compte encore l'Auvergne ne servira plus à téléphoner. Mais elles ne disparaîtront pas forcément du paysage. Certaines sont ainsi déjà converties en bibliothèques libre-service, appelées "boites à lire".

Par Alice Robinet

Un article de la loi Macron, publiée le 10 juillet dernier, libère Orange de la gestion des cabines téléphoniques en France. Conséquence : celles-ci devrait toutes être mises hors-ligne d'ici fin 2017. Comme en Auvergne, qui comptait en octobre 2015, encore 1422 cabines.

Mais si elles ne permettrons plus de passer des coups de fils, ces petites structures métalliques ne disparaitront pas partout. Car certaines communes d'Auvergne leur ont déjà trouvé une nouvelle utilité, celle d'accueillir des bibliothèques libre-service. 

Différents projets sont en cours en Auvergne, comme à Vinzelles (Puy-de-Dôme), où la cabine sera également équipée d'une borne wifi, déplacée et décorée par les jeunes du village.

"En 2014, il y a 17 secondes de communication" dans la cabine du Crest, comme le précise le maire de cette commune. " La commission culture de la commune souhaiterait y installer une sorte de bibliothèque où les gens pourrait librement déposer et retirer des livres, " explique-t-il.

Il n'y a pas qu'en France que les cabines téléphoniques sont désormais inutiles. Très loin de l'Auvergne, à New-York, les bornes téléphoniques sont en train d'être remplacées par des bornes wifi (Le Monde).

Quelle seconde vie pour les cabines téléphoniques ?
En Auvergne, comme ailleurs, les cabines téléphoniques disparaissent peu à peu du paysage. mais certaines connaissent une seconde jeunesse. Equipe : Mohamedi Nordine, Tiouka Maurice. Montage : Patricia Raclet. Intervenants : Pauline Bénéteau, Médiatrice réseau lecture publique Lezoux ; Gérard Perrodin, Maire du Crest - France 3 Auvergne  - France 3 Auvergne

 

Sur le même sujet

Les + Lus