Coronavirus : la Savoie et la Haute-Savoie misent sur les vacances d’été pour sauver leur tourisme

Alors que le déconfinement approche, de nombreux Français sont encore indécis pour leurs vacances. En Savoie et en Haute-Savoie, le secteur du tourisme espère les attirer jusqu’à la fin de l’été. De quoi rattraper, un peu, une saison d’hiver inachevée.
Les français devraient partir en vacances plutôt en aout et en septembre cette année. Les professionnels du tourisme espèrent un effet "été indien" sur les bords des lacs de Savoie et de Haute-Savoie.
Les français devraient partir en vacances plutôt en aout et en septembre cette année. Les professionnels du tourisme espèrent un effet "été indien" sur les bords des lacs de Savoie et de Haute-Savoie. © France 3 Alpes
Toujours confinés, les Français n’ont pas encore la tête aux vacances. D’après une étude commandée par Savoie-Mont-Blanc-Tourisme, deux tiers de ceux qui partiront cet été n’ont pas encore réservé. Et la plupart d’entre-eux ne devrait pas se décider avant le mois de juin.

Une communication la plus puissante et la plus collective possible 


« Nous devons parvenir à convaincre les indécis de choisir la montagne, destination refuge par excellence qui correspond bien aux attentes, notamment en terme de réassurance sanitaire », explique Claudie Blanc, directrice générale de Savoie-Mont-Blanc Tourisme. Chiffres à l’appui, l’organisme chargé du tourisme pour les deux départements savoyards évoque l’intérêt d’une communication « la plus puissante et la plus collective possible » dans les semaines à venir.

D’après l’organisme, 11% des français choisiraient la montagne pour leurs vacances cet été. La plupart des estivants devraient privilégier les mois d’août et de septembre. Chambéry-Savoie-Mont Blanc veut croire à la promesse d’un bel été indien, « une projection de très bon augure pour la destination des lacs de Savoie-Mont-Blanc ». Une volonté d’aller de l’avant, après une saison d’hiver inachevée.

Une saison cruciale pour l’économie du territoire 


Mesures sanitaires obligent, les stations de ski ont dû fermer leurs domaines depuis les 14 et15 mars dernier. Le manque à gagner est évalué à 800 millions d’euros pour l’ensemble de la filière, rien qu’en Savoie et en Haute Savoie depuis le début du confinement. D’après Savoie-Mont-Blanc-Tourisme, 25% des nuités de la saison auraient été perdues dans les deux départements à la fin de la saison. Les ESF et les magasins de sports ont vu leur chiffre d'affaire baisser de 15 à 20%.
 
Dans son communiqué, Savoie-Mont-Blanc-Tourisme souligne que la saison d’été sera « cruciale pour l’économie du territoire ». La Savoie et la Haute-Savoie sont parmi les départements les plus attractifs de France pour le tourisme. Le secteur y emploie environ 60.000 personnes.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 tourisme économie vacances montagne nature