Coronavirus COVID 19 : confrontée à une baisse d'activité, la Compagnie des Alpes doit réduire ses investissements

La Compagnie des Alpes va renoncer à environ 30 millions d'euros d'investissements sur son exercice pour contrer l'impact de l'épidémie de Covid-19, qui a fait baisser de 5,6% son activité au premier semestre, à 470 millions d'euros, a-t-elle annoncé jeudi 23 avril 2020.

La Compagnie des Alpes gère les plus grands domaines skiables d'Isère, de Haute-Savoie et de Savoie
La Compagnie des Alpes gère les plus grands domaines skiables d'Isère, de Haute-Savoie et de Savoie © Creative Commons
La Compagnie des Alpes va renoncer à environ 30 millions d'euros d'investissements sur son exercice pour contrer l'impact de l'épidémie de Covid-19, qui a fait baisser de 5,6% son activité au premier semestre, à 470 millions d'euros, a-t-elle annoncé jeudi.

Le groupe est le leader mondial de l'exploitation des domaines skiables et possède des destinations de loisirs (Futuroscope, Parc Astérix, Grévin). Le 14 mars, à la suite du confinement, il a dû fermer stations et parcs.
 
A eux seuls, les "Domaines skiables" ont enregistré un chiffre d'affaires en baisse de 9% au premier semestre de son exercice décalé, clos le 31 mars, selon un communiqué.

Après un début de "saison dynamique", l'activité dans les stations était en progression de 2,5% lorsqu'elles ont dû fermer.
 

Une perte de l'ordre de 85 à 90 millions



Pour l'ensemble de l'année, la Compagnie des Alpes confirme ses perspectives données fin mars: une baisse envisagée "d'environ 20% du chiffre d'affaires par rapport à l'exercice précédent" pour les Domaines skiables, soit une perte de l'ordre de 85 à 90 millions d'euros.

Concernant les Parcs de loisirs, l'activité croît de 10,8% sur le semestre, notamment portée par Halloween et Noël.

L'ensemble des parcs étant actuellement fermés, "la suite de la saison est en suspens" et il est "prématuré d'estimer l'impact de la situation sur les résultats 2019/2020".

La Compagnie des Alpes indique avoir engagé "un important plan d'ajustement de ses coûts", notamment des mesures d'activité partielle concernant les employés permanents comme saisonniers, "jusqu'à 90% des effectifs".

"La perte de chiffre d'affaires pendant la fermeture des sites pourra être compensée à hauteur d'un peu plus de 40% par ce plan", est-il précisé.
 
Parallèlement, le groupe va "ajuster, dans la mesure du possible et dans le respect de ses engagements contractuels, ses plans d'investissements pour la fin de l'exercice".

"L'essentiel des arbitrages concerne les Domaines skiables" avec le report sur la saison prochaine "d'un certain nombre de dépenses non encore engagées".

Au total, la Compagnie des Alpes "estime être en mesure d'abaisser d'environ 30 millions d'euros son enveloppe d'investissements pour l'exercice" et cherchera aussi à réduire ses investissements sur 2020/2021.

Le groupe - dont le PDG a décidé d'abaisser de 30% sa rémunération fixe - dit "demeurer confiant dans sa capacité à couvrir ses besoins de liquidités jusqu'à la fin de l'année civile, y compris dans un scénario dégradé".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne économie stations de ski tourisme