Covid-19 : les rassemblements de plus de 6 personnes en extérieur sont interdits dans toute la France

Les rassemblements de plus de six personnes, en extérieur, sont interdits sur tout le territoire français, afin de tenter de freiner la propagation de l’épidémie de Covid-19, a indiqué ce mercredi soir 24 mars à l’AFP le ministère de l’Intérieur.

 "Des contrôles dans les gares et aux péages seront également organisés pour limiter les déplacements entre régions"
"Des contrôles dans les gares et aux péages seront également organisés pour limiter les déplacements entre régions" © Isabelle Guyader France 3 Alpes. Gare de Grenoble Mars 2021

Cette mesure s'applique à tout le territoire, et pas uniquement dans les zones confinées.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux préfets une application "stricte " de cette règle "pas plus de 6 personnes en extérieur, dans les parcs...  »- dans les 16 départements où la circulation du virus est actuellement très forte (incluant la région parisienne, le Nord et la région Nice) mais aussi dans les zones non confinées .

Ces mesures sont la déclinaison du décret du 19 mars publié après les annonces du Premier ministre français Jean Castex.

Elles ne s’appliquent pas pour les manifestations déclarées ainsi que dans certains autres cas (familles nombreuses, sport en extérieur, etc.), avait expliqué plus tôt l’entourage du ministre de l’Intérieur.

Il s’agit d’en appeler « au sens des responsabilités des Français », a-t-on poursuivi, en ajoutant qu’il avait été demandé aux forces de l’ordre de faire preuve de « discernement et de bon sens ».

"Les forces de l’ordre verbaliseront les faits caractérisés d’abus de la règle"

Le ministre a en outre demandé aux préfets de communiquer sur l’ensemble des mesures de restriction, à savoir le respect du couvre-feu, et les règles de fermeture des établissements accueillant du public.

Des contrôles dans les gares et aux péages seront également organisés pour limiter les déplacements entre régions.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société région auvergne-rhône-alpes