Covid-19 : un test négatif et un formulaire obligatoire à la frontière suisse depuis ce lundi, pour "les non vaccinés"

Depuis ce lundi 20 septembre, les conditions d’entrée en Suisse se sont durcies. Le Conseil Fédéral a décidé l'obligation de la présentation d'un formulaire et d’un test négatif au Covid pour toutes les personnes non vaccinées entrant sur son territoire. Les tranfrontaliers ne sont pas concernés

Alors que la Suisse vient d'instaurer le pass sanitaire dans un certain nombre de lieux publics, les restrictions à la frontière vont elles aussi être renforcées. La présentation d'un test négatif au Covid va devenir obligatoire pour les non vaccinées. Les frontaliers ne sont pas concernés.

 "Toutes les personnes vaccinées, guéries ou testées négatives voulant entrer en Suisse devront impérativement remplir un formulaire d'entrée (Passenger Locator Form, SwissPLF), quels que soient leur provenance et le moyen de transport utilisé""  avait prévenu  le Conseil fédéral suisse, "ce qui permettra par la suite aux autorités d'effectuer des contrôles aléatoires". 

 

Alors que la Suisse vient d'instaurer le pass sanitaire dans un certain nombre de lieux publics, les restrictions à la frontière sont donc elles aussi renforcées.

Si vous êtes vaccinés ou guéris il faudra : 

Si vous n’êtes pas vaccinés ou non guéris : 

Qui enfreindra ces règles encourra une amende de 200 francs suisses (183 euros) en cas d'entrée sans certificat de test et de 100 francs en cas de formulaire non rempli. Les frontaliers et les jeunes de moins de 16 ans sont dispensés de l'obligation de présenter un test.

Une exception pour les frontaliers et les personnes en transit

Pour les frontaliers, les chauffeurs, les voyageurs en transit en Suisse ou pour les personnes habitants les régions frontalières, la présentation d’un test et d’un formulaire ne seront pas obligatoires. "Le Conseil fédéral tient ainsi compte des échanges économiques, sociaux et culturels étroits qui caractérisent les régions frontalières".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société suisse international