Crimes de Voreppe (Isère) : Deuxième mise en examen pour Georges P.

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

A Grenoble, ce jeudi 25 juillet en fin d'après-midi, Georges P. a été mis en examen pour le meurtre de Saïda Berch en 1996. Une deuxième mise en examen puisqu'un peu plus tôt, l'homme avait été inculpé pour "assassinat et tentative de viol" dans l'affaire Sarah Siad.

Par France 3 Alpes

20 après, le mystère entourant la mort de deux fillettes à Voreppe semble être résolu grâce à des analyses ADN qui ont permis de confondre Georges P., 37 ans, doublement mis en examen et placé en détention provisoire. 

Il est donc soupçonné d'avoir tué, à Voreppe, deux petites voisines: Sarah Siad, une fillette de 6 ans tuée le 16 avril 1991 et Saïda Berch, 10 ans, disparue le 24 novembre 1996. L'homme, qui avait presque 16 ans au moment des premiers faits, est aujourd'hui un adulte handicapé atteint d'une maladie qui provoque une dégénérescence musculaire parfois associée à un retard mental plus ou moins important. Son avocat a d'ailleurs demandé une expertise psychiatrique de toute urgence.

Depuis les faits, l'homme qui vit en concubinage et qui est père d'un enfant de 4 ans, est resté dans le même quartier, fréquentant les frères des victimes. Il avait même, un temps, confié son fils à la mère de Sarah Siad, sa première victime.

DMCloud:90939
Meurtrier confondu par son ADN
Intervenants : Lieutenant-Colonel François Rougier, Commandant section de recherches gendarmerie de l'Isère; Jean-Yves-Coquillat, Procureur de la République de Grenoble; Maître Marie-Christine Hartemann De Cicco, Avocate famille Berch, représentante par substitution de la famille Siad

 

Georges P. avait déjà été entendu comme témoin par les gendarmes en 1996 car son signalement correspondait à celui de la personne recherchée. Mais en l'absence de preuves matérielles, il n'avait pas été inquiété.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus