Déconfinement : des associations réclament des pistes cyclables temporaires à Grenoble et Annecy

Publié le Mis à jour le
Écrit par MF

Alors que le gouvernement étudie la possibilité de mettre en place des "pistes cyclables temporaires" lors du déconfinement, deux associations formulent des propositions concrètes à Grenoble et à Annecy. 

Favoriser le vélo plutôt que les transports en commun à partir du 11 mai. C'est la piste privilégiée par le gouvernement qui étudie les solutions de déplacement pour l'après-confinement. Ecologique et parfois plus rapide, le vélo permettrait surtout d'éviter la promiscuité des transports en commun et de mettre en oeuvre les mesures de distanciation sociale lors de nos déplacements. 
 
Une proposition saluée par les associations dédiées au développement du vélo. Convaincues qu'après le 11 mai "les transports en commun seront délaissés" et que "de nombreux citoyens en manque de grand air continueront de se déplacer à pieds ou à vélo", les Boîtes à Vélo à Grenoble et Roule&Co à Annecy ont déjà formulé des propositions très concrètes pour mettre en oeuvre ces pistes cyclables temporaires. 
   

A Grenoble, 7 axes pour des pistes cyclables temporaires


L'association grenobloise les Boîtes à Vélo a écrit au SMMAG (Syndicat Mixte des Mobilités de l'Aire Grenobloise) pour demander la mise en place de pistes cyclables temporaires. Au total, l'association a défini sept axes où ces aménagements pourraient voir le jour :
  • Gambetta
  • Berriat Ouest prolongé par la rue de la Liberté (Fontaine)
  • les quais de l’Isère en rive gauche
  • Edouard Rey
  • les Grands Boulevards - Clémenceau et Gabriel Péri (SMH)
  • Félix Viallet
  • Jean Perrot

 

A Annecy, 9 propositions d'aménagements

"​​Afin de permettre à chacun de se déplacer en sécurité face à l’urgence sanitaire du moment", l'association annécienne Roule&Co a elle aussi formulé des propositions d'aménagement très concrètes. Neuf axes ont été identifiés : 
  • Marquisats-Bonlieu
  • Avenue de Genève Sud
  • Avenue de Genève Nord
  • Boulevard du Fier
  • Boulevard de la Rocade
  • Avenue du Rhône
  • Autopont
  • Avenue Henri Zanaroli
  • Route des Sarves


L'ambition : "reconfigurer ponctuellement l'espace urbain pour le répartir entre les différents besoin". Autrement dit : "prendre la place à la voiture pour le donner aux piétons (élargir les trottoirs) et aux cyclistes (créer ou élargir des pistes cyclables)". C'est ce qui s'appelle l'urbanisme tactique.

L'association propose aussi de rendre de l'espace aux piétons en supprimant le stationnement existant dans certaines rues du centre-ville (rue de Président Favre, rue de la Poste et rue Royale).