Déconfinement : la tendance se confirme, la vente de biens immobiliers augmente dans la Drôme, l'Ain et les 2 Savoies

Selon un étude du groupe Particuliers à Particuliers (PAP), la vente de biens immobiliers après confinement explose en France. Et particulièrement dans notre région où les départements de l'Ain, la Drôme et les deux Savoies caracolent en tête.
 

La demande de biens immobiliers avec un espace extérieur boosté par le confinement. Elle explose dans la Drôme
La demande de biens immobiliers avec un espace extérieur boosté par le confinement. Elle explose dans la Drôme © ROOBAERT MIREILLE
La demande pour acheter une résidence principale a bondi depuis la fin partielle du confinement, le 11 mai dernier. Les sites d'annonces de biens immobiliers sont très consultés en cette période. Selon une étude du groupe Particuliers à Particuliers (PAP) le nombre d'acheteurs potentiels aurait augmenté de + 38% par rapport à l'année précédente.

La crise sanitaire du Coronavirus aurait révélé le besoin urgent de déménager et de trouver un espace à vivre plus grand et avec plus de verdure. Les petits pavillons près des grandes agglomérations ont la côte.

A l'agence Orpi de Romans-sur-Isère dans la Drôme, la demande "a presque doublé" ces dernières semaines. "On reçoit plus de quinze demandes par jour pour des résidences principales, plus particulièrement pour des maisons, alors qu'avant le confinement on traitait entre 5 et 10 demandes par jour" nous explique Ophélie Balandro, assistante de direction.

Le quart sud-est de la France

La région de France où la demande serait la plus forte se situe entre Lyon-Genève et Nice. On y trouve le département de l'Ain en tête avec + de 117% d'appels en plus ces derniers jours. La Drôme enregistre une hausse de + de 84%, la Savoie + 82% et la Haute-Savoie +79%.

A quelques kilomètres seulement de la capitale régionale lyonnaise, dans l'Ain, Mathieu Couard, directeur de deux agences Nestenn à Ambérieu-en-Bugey et Bourg-en-Bresse, confirme cette progression pour des résidences principales "plus de 25% d'appels ces trois dernières semaines".

Et de rajouter, "Oui, c'est vrai, l'hyper-centre est semble-t-il délaissé pour des maisons de village avec terrain... C'est une tendance qui se confirme... On a aussi malheureusement beaucoup de gens qui se séparent à cause du confinement... C'est une autre réalité liée au Coronavirus".

Les deux-Savoies attirent aussi ces nouveaux propriétaires. La montagne et son cadre de vie semblent être des éléments déterminants pour une recherche de biens immobiliers. L'agence CPL immobilier à Chambéry en Savoie note également un regain de demandes depuis la mi-mai. "C'est surtout un nouveau cadre de vie que les gens recherchent. L'envie était présente mais ils se disent que c'est le moment de faire le nécessaire. Nous avons des Parisiens, des Lyonnais et des gens qui viennent d'un peu partout. Les gens se disent si, par malheur on est de nouveau confinés, il me faut un bout de jardin, un petit balcon. Les gens délaissent l'hyper-centre pour des zones péri-urbaines voire des communes environnantes".


Et les banques, suivront-elles ?

Il est encore trop tôt pour savoir si cette demande va se traduire dans les faits par un achat immobilier. L'heure est actuellement à la recherche de biens.

Mais le problème qui se pose actuellement pour les agences immobilières est la capacité à répondre à la demande. Durant le confinement, les prospections de maisons ont toutes été stoppées nettes. "Il n'y a pas assez d'offres par rapport à la demande... Il manque beaucoup de biens à proposer... du coup çà influe sur les prix du marché qui augmentent un petit peu. Surtout que la clientèle est plutôt urbaine et donc avec un pouvoir d'achat un peu supérieure" précise Mathieu Couard de l'agence Nestenn à Ambérieu-en-Bugey.

Comment les banques vont-elles réagir à cette recrudescence pour des biens immobiliers ? Vont-elles jouer le jeu et octroyer les prêts bancaires et à quel taux ? Il est encore trop tôt pour le savoir mais les décisions sont actuellement en cours d'étude.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier économie tourisme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter