• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A la découverte des gants imprimés de FST Handwear, à Grenoble

Depuis 2008, deux anciens ingénieurs de chez Rossignol réinventent l'art d'habiller vos mains dans la capitale historique de la ganterie de luxe.

Par France 3 Alpes

Au 19ème siècle, Grenoble s'est taillé le titre de "capitale de la ganterie de luxe" dans la peau d'agneau. Au 21ème siècle, Benjamin Cuier et Philippe Larguèze surfent sur la tradition en la faisant rimer avec innovation. Le gant n'est plus en cuir mais en microfibre, ornée d'impression.

En seulement cinq ans leur société FST Handwear est devenue leader sur ce marché avec 28.000 pièces vendues chaque année. Aux collections habituelles, passées progressivement du streetwear au prêt-à-porter, s'ajoutent les collaborations exceptionnelles comme celle avec le musée Marmotton et cette série de gants reproduisant les Nymphéas de Monet.

Pour cette fin d'année 2013, c'est Grenoble qui est à l'honneur sur les imprimés. Pour une commande de l'office de tourisme, FST Handwear a réalisé des gants surlesquels se rencontrent Stendhal, les montagnes et même une plaque de silicium pour symboliser Minatec.

Nos deux créateurs auraient aussi pu faire rimer innovation et délocalisation. Au contraire :  les tissus sont réalisés à Roanne, les impressions à Lyon et l'atelier de confection se situe dans l'Ain. FST Handwear revendique une production 100% made in Rhône-Alpes.

DMCloud:131423
Les gants imprimés de FTS Handwear
Intervenants : Benjamin Cuier, co-fondateur FSTHandwear ; Philippe Larguèze, co-fondateur FSTHandwear

 

Sur le même sujet

Beaulieu (Ardèche) : comment détermine-t-on la date des vendanges ?

Les + Lus