Cet article date de plus de 3 ans

La députée de la Drôme Alice Thourot victime d'un accès de misogynie à l'Assemblée

Alice Thourot, nouvellement élue députée LREM  de la 2 ème circonscription de la Drôme, s'est fait moquer lors de sa dernière intervention à l'Assemblée. Des bêlements de chèvre ont résonné dans l'hémicycle quand elle a pris la parole. Un incident qui en rappelle d'autres .       
© Max PPP/ Thomas Padilla
Alice Thourot, nouvelle députée de la Drôme (LREM) a fait les frais, jeudi, du sexisme dont les femmes sont régulièrement victimes en politique et plus concrétement à l'Assemblée nationale. Alors qu'elle prenait la parole pour défendre la suppression de la réserve parlementaire, un ou plusieurs députés, difficile à dire, ont imité le bêlement d'une chèvre. C'est à peine audible sur cet extrait diffusé sur LCP :  
Mais l'incident a été aussitôt relayé , pour s'en émouvoir, par le député Olivier Damaisin (LREM) :  
Alice Thourot a réagi à son tour sur Tweeter :       

L'incident est abondamment commenté par les internautes : 


Dans le même registre, on se souvient du caquétement de poule qui avait accompagné en octobre 2013 l'intervention de l'élue écologiste Véronique Massonneau .

 



Ce nouvel incident rappelle aux femmes que l'Assemblée a beau s'être féminisée grâce à nouvelles exigences de parité lors des élections, il reste bien du chemin pour faire évoluer les mentalités au coeur de l'assemblée nationale. Les dérapages sont encore fréquents dès lors qu'il s'agit de moquer la tenue vestimentaire d'une femme dans l'hémicycle ou la teneur de son discours. 

Quoi qu'il en soit, le président de l'Assemblée, François de Rugy a assuré que l'auteur de cette attaque personnelle visant Alice Thourot serait sanctionné :   
         

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique