Les deux condamnés dans l'affaire du Lac du Sautet font appel

Les victimes retrouvées dans le lac du Sautet / © France 3 Alpes
Les victimes retrouvées dans le lac du Sautet / © France 3 Alpes

Ils ont fait connaître leur décision ce vendredi 3 juillet, par la voix de leurs avocats. Bernard Blanc et Laurent Tedeschi fait appel de leur condamnation par la cour d'assises des Hautes-Alpes dans l'affaire du double meurtre du lac du Sautet.

Par Isabelle Guyader

Les corps d'Amar Zidi, 33 ans, et Najoua Nemri, 28 ans, deux amis d'enfance gapençais tués par balle, avaient été retrouvés, le 17 janvier 2012, dans un véhicule immergé dans le lac artificiel du Sautet en Isère.

Le 26 juin, M. Blanc, 62 ans, a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle, conformément aux réquisitions, et M. Tedeschi, 36 ans, qui comparaissait pour recel de cadavre, à 18 mois d'emprisonnement.
"La cour n'a pas pris en considération le principe majeur du droit pénal selon lequel le doute doit toujours profiter à l'accusé", a estimé Me Jean-François Philip, avocat de Bernard Blanc.

Considéré comme un ancien membre du grand banditisme proche du milieu marseillais, Bernard Blanc avait été condamné en correctionnelle pour détention d'armes en 2009 et trafic de stupéfiants en 201O et 2013.

"M. Blanc s'enferme dans son mensonge et le fait de faire appel est une insulte à la douleur des victimes", a réagi Me Dominique Martin-Amouroux, avocat des parents d'Amar Zidi.

L'avocat de Laurent Tedeschi, a indiqué que ce dernier contestait "les faits qui lui sont reprochés et pour lesquels il a été condamné". "Il ira au bout de sa démarche de vérité quitte à exécuter toute sa peine", a dit Me Jean-Louis Keita.


Sur le même sujet

Les + Lus