DOCUMENTAIRE. "Lavilliers par Lavilliers", portrait du chanteur-voyageur

Publié le Mis à jour le
Écrit par Françoise Boissonnat

La France en Vrai : 50 ans de carrière, 22 albums et plusieurs tours du monde. C’est ainsi que Lavilliers a rempli sept décennies. L’infatigable se livre à Bruno Le Jean. De Saint-Etienne au Brésil en passant par Kingston et Paris, le poète vagabond revient sur sa carrière. Sans nostalgie.

Un documentaire sur Lavilliers, ça commence forcément en chanson. « On the road again » ouvre le film. Un tube de… 1988 . Quoi de mieux pour, en un refrain, rappeler que le stéphanois parcourt le monde, guitare en bandoulière, depuis ses 19 ans… « Je voulais un métier transportable » dit-il. Des voyages à la recherche d’un ailleurs, de rencontres et de nouveaux sons. Et les voyages qui, on le sait forment la jeunesse, inspirent le musicien. Il en imprègne ses albums : salsa, samba, reggae, échappées rock… La chanson pour lutter pour un monde meilleur. Chanteur engagé Lavilliers ? « Chanteur engagé est un terme valise. Je suis engagé dans la mesure où je vis, où je raconte des expériences… »

Je suis le même… en plus vieux

Bernard Lavilliers

De la carrière de Lavilliers commencée en 1968, on retient une fidélité sans faille à des idéaux de justice sociale. L’homme est en mouvement perpétuel, comme ses musiques, comme ses mots portés par sa voix de mâle. Boxeur caressant et militant, Lavilliers ne s’est jamais renié : « Je n’écris pas pour les radios ou les maisons de disques mais pour les gens…Aujourd’hui je vois les choses moins brutalement. J’étais un militant anarchiste et radical. Mais au fond, je suis resté le même… en plus vieux » confiait-il en 2018 à nos confrères de Culture Box.

Alors c’est sans langue de bois, ni regret, ni nostalgie que dans le film qui lui est consacré, Lavilliers revient sur sa carrière, ses coups de gueule, ses engagements. « Lavilliers par Lavilliers » est une conversation ponctuée d’archives inédites et de chansons. Des plus anciennes qui ont accompagné plusieurs générations (La Salsa, Les mains d’or, Betty…) aux plus récentes de l’album « 5 minutes au Paradis » qui trouvent encore écho dans l’actualité : « Il faut être aux aguets pour tout et surtout pour la liberté et le respect de la dignité ». Le Nanard-baroudeur parfois raillé offre ici l’image du poète tranquille et sûr. « J’ai passé ma vie à penser différemment, ce n’est pas maintenant que je vais me conformer ! » dit-il à la fin du film. Tant mieux Bernard ! C’est aussi pour ça qu’on t’aime.

"Lavilliers par Lavilliers", un film réalisé par Bruno Lejean (No One productions/France Tv), diffusé le lundi 8 février 2021 à 22H50 dans la case documentaire "La France en vrai" sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes et en replay ci-dessous jusqu'au 15 février 2021.