Campings de la Drôme : un week-end de l'Ascension à perte

Au camping les Chapelains, on attend désespérément une date de rouverture, pour pouvoir préparer l’accueil des clients, en ne sachant pas si ils pourront venir de toute l'Europe / © Stéphane Hyvon
Au camping les Chapelains, on attend désespérément une date de rouverture, pour pouvoir préparer l’accueil des clients, en ne sachant pas si ils pourront venir de toute l'Europe / © Stéphane Hyvon

Quand rouvrir les campings ? Quelle clientèle y accueillir ? Les étrangers auront-ils la possibilité d'installer leur tente ? Autant de questions toujours sans réponses pour les professionnels du secteur qui perdent, en plus, l'un des plus gros week-ends de la saison en ce pont de l'Ascension. 

Par Hugo Chapelon

Jean-Michel Pluvinage, propriétaire du camping "Les Chapelains", à Saillans dans la Drôme, a cru, jusqu'au dernier moment, pouvoir ouvrir son camping pour le week-end de l'Ascension....

Un message de la préfecture de la Drôme datant du mardi 19 mai, laissait croire à cette possibilité. Mais très vite, ce fut la désillusion. Un décret gouvernemental, publié en fin de semaine, a douché ses espoirs "Il a interdit purement et simplement l'accueil au niveau national des clients dans les campings" déplore-t-il.

A ce revirement s'ajoute l'incertitude concernant une possible rouverture. Comment organiser l'accueil de la clientèle, sachant qu'ici, elle est constituée à 70% de campeurs étrangers :"Ils viennent principalement des Pays-bas, de la Belgique, de l'Allemagne, et de Suisse"
Jean-Michel Pluvinage, propriétaire du camping "Les Chapelains", a cru, jusqu'au dernier moment, pouvoir ouvrir son camping pour le week-end de l'Ascension.... / © Stéphane Hyvon
Jean-Michel Pluvinage, propriétaire du camping "Les Chapelains", a cru, jusqu'au dernier moment, pouvoir ouvrir son camping pour le week-end de l'Ascension.... / © Stéphane Hyvon

Le gouvernement doit valider les règles sanitaires dans les campings et annoncer une date de rouverture la semaine prochaine. Concernant l'accueil des étrangers, il va falloir attendre encore un peu. Si les annulations sont rares, la perspective de ne pas pouvoir accueillir Belges, Allemands ou Hollandais incite donc ce propriétaire de camping à se tourner vers les touristes français. "Depuis la semaine dernière, on a commencé à mettre en place différentes actions de communication sur notre clientèle française, pour se préparer à la faire venir de tout le territoire. Dès qu'on aura la date d'ouverture, on fera une deuxième vague de communication sur les réseaux sociaux, à destination d'une clientèle de proximité".
 

Sur le même sujet

Les + Lus