"Ce film a changé ma fille", Mayane-Sarah El Baze, porteuse de trisomie, à l'affiche d'"Un p'tit truc en plus"

durée de la vidéo : 00h02mn31s
Mayane-Sarah El Baze et Clovis Cornillac jouent dans "Un p'tit truc en plus d'Artus ©FTV

Mayane El Baze, 19 ans, trisomique et comédienne de Villeurbanne dans le Rhône, est à l'affiche du premier film d'Artus, "Un p'tit truc en plus" tourné dans la Drôme.

Dans sa chambre, Mayane a tout un mur recouvert des photos de ses films où elle pose avec d'autres acteurs. Parmi elles, l'affiche du film "Un petit truc en plus" qui vient juste de sortir. Une comédie dans laquelle deux cambrioleurs, joués par Arthus et Clovis Cornillac, échappent à la police en infiltrant une colonie de vacances réservée aux personnes atteintes de handicap. 

Mais ne lui parlez pas de handicap. Elle est différente avec justement un p'tit truc en plus et des projets plein la tête.

Une jeune femme épanouie

Actuellement en CAP, tapisserie, ameublement, décor à Villeurbanne, Mayenne a, tout juste 19 ans, déjà participé à une demi-douzaine de films ou de séries. "Je fais du théâtre et de l'improvisation, et ça m'aide à aussi à combattre ma timidité" et ça marche. "Je ne me sens pas différente. Là, je me sens comme les autres".

Sa maman confirme. "Il y a trois ans, elle ne parlait à personne. Elle était très introvertie, mais vraiment introvertie et de plus en plus, elle change. Je trouve ça super. Le cinéma l'a fait changer. Ce film l'a fait changer. Ça me touche. Je suis fière d'elle". Elle a été séduite par le scénario.

Il n'y a pas assez d'inclusion en France. Le film est un message d'amour et d'acceptation du handicap dans toutes ses formes

Sandrine El Baze

Maman de Mayane, actrice porteuse de Trisomie 21

Une inclusion qui marche dans tous les sens. Sandrine a vu sa fille s'épanouir grâce aussi aux autres acteurs du film porteurs de handicap. "Mayane a suivi une scolarité ordinaire. Rencontrer des personnes en situation de handicap autres que le sien lui a fait du bien" nous assure-t-elle.

Une actrice prometteuse

Pendant les deux mois de tournage du film dans la Drôme, la jeune femme a noué des liens très forts avec toute l'équipe. "Mayane ce n'est pas l'image qu'on a en premier quand on imagine quelqu'un avec un petit truc en plus et du coup, j'avais envie de ça. J'avais envie de ce côté girly. C'est une séductrice. Elle sait prendre la caméra. Elle sait la regarder, elle sait mettre son bon profil, elle sait bien se placer, c'est une actrice" explique Artus avec sa casquette de réalisateur.

Leur première rencontre date du tournage de "Veuillez nous excuser de la gène occasionnée" où la jeune femme n'était que silhouette. Gageons que d'autres projets vont voir le jour. Mayane est membre de l'association "21 rêves" qui a pour but de promouvoir et d'encourager toute action qui contribue au bien-être des personnes porteuses de Trisomie 21.