Le chic de l'été : les orteils à l'air dans des tongs... en bois, made in Drôme

Créer une chaussure à la fois chic et moderne, nature et 100% française, c'est le défi que Cédric Maurice s'est lancé il y a un peu plus d'un an. Installé à La Roche-de-Glun, ce Drômois de 39 ans fabrique des tongs en bois, qui font, comme qui dirait, leur petit effet.. 

Cédric Maurice, l’inventeur de la tong en bois
Cédric Maurice, l’inventeur de la tong en bois © CaresseBois
Saviez-vous que, vu le nombre de glandes sudoripares qui s’y trouvent, il est important de laisser respirer votre corps… par vos pieds ? Saviez-vous que le bois a un pouvoir hydro-régulant ? Je vous rassure, je n’en savais absolument rien avant d'en discuter avec Cédric Maurice.
L’homme n’a rien d’un illuminé. Même s’il a eu une idée, que certains pourraient qualifier d'un peu folle. Commercialiser des tongs flexibles et en bois.

Une tong, oui... mais une tong qui se veut naturellement innovante

«Créer une chaussure à la fois moderne, flexible, chic, et en y ajoutant ma touche personnelle avec le bois», voilà comment Cédric Maurice défend l'idée qui lui est venue en faisant tout simplement les boutiques. Face à des chaussures en plastique avec le talon imitation bois, il trouve cela dommage. Surtout qu'il adore le bois. Au point de quitter son métier d'usinage de métaux pour un sous-traitant d'Airbus, afin de passer un diplôme de charpentier puis de concepteur de produit.

Installé à La Roche-de-Glun, dans la Drôme, ce touche-un-peu-à-tout a passé plus d’un an à mettre son idée sur pied. Recherches, prototypage, puis fabrication des premières paires dans deux petits ateliers où il travaille, seul, les deux principaux matériaux de ses tongs : le bois et le cuir.

D’abord, il y a la mousse pour former la semelle, assurant ainsi une certaine "flexibilité et un effet d’amorti". Vient ensuite le bois, du hêtre du département de l’Ain, sur lequel reposeront vos pieds, «vous donnant l’impression de marcher pieds nus sur un plancher» comme lui a confié un client. Puis, il y a le cuir. Un cuir au tannage végétal, et un cuir de finition pour assurer le côté chic. Bref, un produit à la fois naturel et luxe. De quoi bousculer quelques idées préconçues.
 

Quand on imagine des produits naturels, on les voit souvent un brin rustique, un peu baba cool. Et la tong, par définition, c'est pas très chic et plutôt "cheap", pas cher. Moi, au contraire, je les ai voulues "classe". Que l'on puisse les porter partout, à la maison, au bord de l'eau, pour sortir ou encore aller travailler.

Cédric Maurice

Le prix ? Comptez 79 euros la paire, livraison comprise. Avec ses tongs, Cédric Maurice "touche du bois", estime s'attaquer à un marché où il y a peu de produits concurrents. Le lancement de la commercialisation au mois d'avril marche d'ailleurs bien. En plein confinement, il fait de l'oeil à sa clientèle sur une plateforme de financement par internet. La tong en bois trouve ses fans. L'artisan a vendu un peu plus de 300 paires depuis le mois d'avril.
 

"Super agréable à porter, super chic"

Cédric Maurice avoue qu'au début, son projet en a laissé certains quelque peu dubitatifs. Mais sur la plateforme de son lancement commercial, une cinquantaine de clients se disent totalement convaincus.
"Je ne suis pas une fan des tongs, mais là je suis très contente. Elles sont belles, élégantes et très confortables.. un plaisir à porter", commente Pascale après son achat.

"Une paire pour moi, une paire pour ma femme, et puis d'autres encore", David Maisonneuve ne tarit pas d'éloges sur le créateur des tongs en bois. "Il a vraiment du talent". Un talent que Cédric Maurice compte bien continuer d'exploiter. Dans le même esprit des tongs, le créateur songe déjà à un nouveau modèle de sandale pour le printemps 2021. "Moi ce que j'adore c'est le bois, alors ce que j'aimerai faire, ce serait d'en apporter un peu plus dans la mode" confie-t-il. Le mot vêtement est lâché. Mais chut... Affaire à suivre.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation économie