Coronavirus. Les écoles de Saulce-sur-Rhône dans la Drôme pourraient rester fermées après le 11 mai

Le maire a pris un arrêté ce jeudi 23 avril 2020. En l'état actuel des choses, les écoles de Saulce-sur-Rhône, dans la Drôme, resteront fermées le 11 mai prochain. Henri Fauqué ne veut pas "porter la responsabilité d'une possible contamination Covid-19 par un enfant asymptomatique". Décryptage.

Ecole primaire de Saulce-sur-Rhône (Drôme)
Ecole primaire de Saulce-sur-Rhône (Drôme) © Google street view
Faute d'avoir reçu à ce jour une communication précise de l'Education Nationale, ou du préfet de la Drôme, Henri Fauqué se dit "dans le noir complet" ce vendredi 24 avril 2020. Concrètement, le maire divers gauche de Saulce-sur-Rhône attend toujours un protocole précis, des détails sur les moyens de protection et une aide financière pour procéder à la réouverture des écoles de sa commune le 11 mai prochain.
Résultat : Henri Fauqué a pris la veille un arrêté municipal stipulant que les deux écoles, maternelle et élementaire, "restent fermées jusqu'à nouvel ordre".

Une question de délai


Le maire de Saulce-sur-Rhône a fait ses calculs. Avec les "ponts du 1er et 8 mai", il lui reste huit jours ouvrés pour organiser la réouverture des établissements scolaires de sa commune. 
L'élu aime à dire que :

Gouverner c'est prévoir... Prévoir, c'est anticiper


Pour rouvrir les écoles et garantir la sécurité sanitaire sur le territoire de sa commune, Henri Fauqué indique qu'un certain nombre de mesures restent à prendre. La première consiste à réorganiser les locaux de l'école élementaire, "dont les classes de faible superficie ne permettent pas d'accueillir les enfants avec distanciation".
La seconde concerne l'approvisionnement en masques, et la question du "comment faire appliquer des gestes barrières à des bambins de maternelle ?" Pour bien faire, Henri Fauqué estime qu' il faudrait "embaucher et former du personnel car une institutrice ne pourra pas s'en charger seule au milieu de 35 enfants".
Autre inquiétude : la cantine qui accueille habituellement 50 enfants, "les uns sur les autres", selon le maire de Saulce-sur-Rhône.

Ni le préfet, ni l'inspectrice d'Académie ne se sont fait l'écho, à ce jour, d'une information pour procéder à la réouverture des écoles dans les règles élémentaires préconisées par les experts et l'académie de Santé, martelle Henri Fauqué. Et c'est pour cela que l'élu dit "ne pas être en mesure de prendre actuellement cette décision majeure"
 

Les parents d'élèves consultés et favorables à cet arrêté


A la tête de la commune depuis 37 ans, Henri Fauqué précise qu'avant de signer cet arrêté de non-réouverture des écoles de Saulce-sur-Rhône, il a procédé à une consultation.
Le maire a ainsi recueilli l'avis des représentants des parents d'élèves au travers des conseils d'école, des directrices des établissements scolaires, ainsi que l'ensemble de ses adjoints.

Les personnes consultées sont à 90% favorables au maintien de la fermeture.


Parmi les 2000 habitants, 180 à 190 enfants sont scolarisés à Saulce-sur-Rhône. Deux tiers le sont dans l'école élementaire. Le maire s'interroge encore sur le moyen de trouver des masques conformes pour protéger la communauté scolaire. L'élu, qui insiste sur l'impossibilité de détecter un éventuel porteur de virus faute de test, ne tient pas à être "tenu responsable d'une éventuelle contamination au Covid-19 par un enfant porteur asymptomatique".

  

Le maire se dit prêt à se défendre au tribunal


Dans la matinée du vendredi, le maire de Saulce-sur-Rhône ne s'était pas encore fait taper sur les doigts. Mais la réponse n'a guère tardé de la part du préfet de la Drôme. Dans un courrier adressé à Henri Fauqué, le préfet demande à l'élu le retrait de son arrêté municipal. Le représentant de l'Etat argumente sous couvert de la loi du 23 mars 2020  décrétant l'état d'urgence sanitaire et une police spéciale.

"Je vais refuser" avait indiqué Henri Fauqué, se disant prêt à plaider lui-même sa cause devant le tribunal administratif de Grenoble si une procédure en référé était engagée par le représentant de l'Etat.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter