Cyber sécurité : une formation d'excellence à Valence (Drôme)

L'ESISAR, école d'ingenieur en électronique de Valence accueille la finale européenne du Concours des étudiants en cyber sécurité. Au total, 70 étudiants venus de 10 pays se sont qualifiés parmi 12 000 futurs spécialistes de la lutte contre le hacking. Le point sur un métier d'avenir.

C'est la reconnaissance de son excellence pour l'école d'ingénieur en électronique de Valence. L'ESISAR organise pour la première fois la finale européenne du concours mondial des étudiants en cyber sécurité : le "CSAW" ou cyber security awareness week. Au total, ce sont 70 étudiants venus de 10 pays qui sont présents à Valence pour ce concours qui réuni la future élite mondiale de la cyber sécurité. Tous les participants ont été sélectionnés à l'issue de qualifications ayant rassemblé 12 000 participants. Principe de ce concours : ces futurs ingenieurs disposent de 24 heures pour "hacker" un mot de passe. C'est à celui qui arrivera le premier à pénétrer des sites internet réputés inviolables. 

La cyber sécurité est désormais un enjeu majeur pour les entreprises. Certaines n'hésitent pas à dépenser des millions d'euros pour sécuriser leur données et leurs serveurs. Problème en France: on forme trop peu d'experts. Le secteur de la cybersecurité est pourtant source d'emplois. Pour preuve : l'école d'ingénieurs de Valence forme chaque année 500 étudiants et tous trouvent un contrat en moins d'un mois. 

Reportage S.Valsecchi / M.Plouchart - Intervenants : Hamza Bourrahim, Etudiant ingénieur ESIA de Laval / Emmanuel Brun, Enseignant ESISAR de Valence / Nicolas Leterrier, Schneider Electrics / Nadine guillemot, Directrice de ESISAR de Valence ©France 3 RA



L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité