Cet article date de plus de 4 ans

Deux agressions contre des inspecteurs du travail en deux jours

Mercredi soir, un inspecteur du travail intervenant sur un chantier de Livron s'est fait violemment injurier. Hier soir, deux agents de la Direccte ont été verbalement agressés lors d'un contrôle dans un hôtel-restaurant du département.
(Archives)
(Archives) © France 3 Rhône-Alpes
Un inspecteur du travail a été verbalement agressé lors d'un contrôle de routine sur un chantier. Les propos racistes tenus contre cet agent ont été "très violents" insiste le communiqué intersyndical qui dénonce de telles situations. L'agent s'est entendu dire : "ce n'est pas aux nègres de contrôler les blancs", ajoutant, en forme de menace que s'il le revoyait "(il) le coulerait dans le béton". 
Surpris et consterné, l'agent n'a pas perdu son sang froid et a fait appel à la gendarmerie. Devant les gendarmes, l'agresseur verbal a confirmé sans hésitation ses propos. L'agent a déposé plainte.

Il y a de plus en plus de défiance vis-à-vis des inspecteurs du travail.


Ces phénomènes semblent être de plus en plus fréquents, selon des responsables syndicaux de la Direccte. "Il y a un vrai contexte de défiance par rapport aux inspecteurs sur le terrain et lors des contrôles", fait remarquer un délégué syndical CGT de l'antenne de Valence.
Jeudi soir, deux inspecteurs qui effectuaient un contrôle dans un restaurant drômois ont également été pris à partie. Ils n'ont pu finir leur mission. "En effet, nous rencontrons de plus en plus de difficultés sur certains contrôles. Et il devient courant d'entendre ce type de propos dégradants qui ne nous pemettent pas de remplir normalement nos missions", déplorent les délégués syndicaux qui en appellent à des réactions au niveau du cabinet du ministre du Travail. Et demandent à ce que que le ministère se porte partie civile dans cette affaire. 





 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence