Deux septuagénaires drômois font don de leur surplus d'électricité à des particuliers

Que faire de l'électricité que l'on ne consomme pas ? Bernard et Daniel, installés à Dieulefit dans la Drôme, ont choisi d'en faire don aux plus démunis. Ils pourraient pourtant se mettre près de 500 € par an dans les poches.

Bernard Barraché a installé 14 panneaux solaires sur le toit de sa maison, à Dieulefit. De quoi largement subvenir à ses besoins en électricité chaque année.

Il consomme même moins que ce qu’il paye et peut donc bénéficier d’un remboursement, “à hauteur de 500 € dans l’année” explique le septuagénaire à la retraite.

Mais non, Bernard ne veut pas de cet argent. Avec son voisin Daniel, ils préfèrent faire don de leur surplus d’électricité. “Ça fait partie de ce grand principe de la résilience d’un territoire”, souligne Daniel, avant d’ajouter :

“Je pense que notre petite expérience fait partie de cette idée d’essayer de créer du lien social entre les gens et répondre à des besoins sans contrepartie”.

Un watt en trop, un watt injecté ailleurs

L’idée leur vient alors de monter une AMEP, association pour la mutualisation de l’électricité de proximité. Reste plus qu’à envoyer l’électricité à un autre foyer. Le principe est simple, chaque watt en trop est directement injecté, gratuitement, vers le logement situé dans un rayon de moins de 20 kilomètres.

Et pas besoin d’installation supplémentaire, le compteur Linky se charge de faire le transfert tout seul de son côté. 

Alléger la facture des plus précaires

“Ça va pouvoir permettre aux gens dont on s’occupe de bénéficier d’une baisse de leur facture d’électricité”, se réjouit le président de l’association Passerelles.

Chaque année, l’organisme local héberge les personnes dans la précarité, et cette initiative est une de plus pour améliorer leur quotidien.

Les AMEP sont encore peu répandues en France mais les premières expériences montrent une baisse de 10 à 15 % des factures d’électricité. Il est ainsi possible de rejoindre cette AMEP, la troisième en France, lorsque l'on se trouve sur les communes de Dieulefit-Bourdeaux et que l'on souhaite faire don de son surplus d'électricité générée par panneaux photovoltaïques.