Battues, drone militaire, spéléologues : impressionnant élan de solidarité pour retrouver une chienne portée disparue en Savoie

Ce mardi 23 avril 2024, les recherches se poursuivent pour retrouver Pêche, une femelle berger australien portée disparue depuis près de trois semaines en Savoie. Depuis, sa propriétaire remue ciel et terre pour la retrouver, épaulée par une dizaine de citoyens solidaires et plusieurs associations.

"J’ai toujours de l’espoir" souffle Séverine, dont le quotidien a basculé le 5 avril 2024. Ce jour-là, cette habitante d’Aix-les-Bains se balade avec Pêche, une femelle berger australien âgée de cinq ans. "Nous étions près de la piste de luge, en dessous du Belvédère" explique la propriétaire, "Pêche a vu un chamois, a couru après, et en trois secondes, plus rien".

Depuis, les recherches se poursuivent sans relâche, et ce, depuis 19 jours. À la suite de ses appels sur les réseaux sociaux, Séverine a entraîné avec elle une dizaine de citoyens touchés par la disparition de Pêche et mobilisés sur le terrain. "Les recherches continuent sur Saint-Girod, Chainaz-les-Frasses, Entrelacs sans abandonner la zone du Revard et alentours" précise la propriétaire de Pêche.

Une disparition largement relayée sur les réseaux sociaux

Le vendredi 5 avril, Séverine est avec Pêche sur le plateau du Revard. "Il n’y avait pas grand monde" se souvient l’Aixoise. Lorsque Pêche disparaît de son champ de vision, elle l’appelle, en vain. "Je suis allée voir, un peu plus bas, le propriétaire d’un élevage de chiens de traineaux. Je lui ai laissé mon numéro et il m’a dit qu’il jetterait un œil" relate la Savoyarde. Puis, après être retournée sur les lieux de la disparition, Séverine continue de chercher sa chienne, "sans savoir quoi faire" et décide de publier un appel à l’aide sur les réseaux sociaux.

L'un des messages, publié sur le groupe Facebook "Aix'Prime Toi", a reçu plusieurs réponses déterminantes. "Une personne, qui s’appelle Bertrand, m'a écrit. Depuis, il m’aide tous les jours" tout comme une dizaine de bénévoles, "actifs sur le terrain la semaine et le week-end".

Un important dispositif de recherches déployé

Au fil des jours, plusieurs volontaires, bénévoles ou professionnels, se sont mobilisés pour retrouver la chienne. Il était possible que l'animal se soit dirigé du côté du Belvédère. "Pour se protéger, un chamois emmène son prédateur dans la pente et il fallait savoir si Pêche était tombée". Des spéléologues de Chambéry ont inspecté plusieurs gouffres, les sapeurs-pompiers du groupe montagne sont descendus en rappel dans le ravin et une entreprise aixoise a apporté une aide supplémentaire à Séverine grâce à l’utilisation d’un drone militaire, ce qui a permis de "définitivement écarter la piste de la chute côté falaise".

L’ESAM (Equipe de secours animalier en montagne) a également participé aux recherches. Composée de secouristes bénévoles, l'association a pour but de porter assistance aux animaux en situation périlleuse en montagne. Pour les remercier, Séverine a lancé une cagnotte destinée à soutenir leur action sans oublier l’aide apportée par les autres bénévoles, toujours plus nombreux.

L’aide continue à affluer, c’est assez exceptionnel.

Séverine, propriétaire de Pêche

"Plusieurs infirmières à domicile et des salariés de La Poste distribuent également des avis de recherche" explique-t-elle, surprise par un tel élan de solidarité.

"Il ne manque plus que Pêche"

Aujourd’hui, Séverine et son équipe arpentent le territoire et continuent de communiquer sur les réseaux sociaux. "On s’arrête partout pour parler avec les gens et nous intervenons sur tous les versants du Revard, sur tous les sentiers de randonnée que ce soit du côté de Chambéry ou d’Aix-les-Bains" précise la propriétaire de pêche.

C’est éprouvant et cela prend du temps.

Séverine, propriétaire de Pêche

"Quand j’ai demandé à toutes ces personnes pourquoi elles me venaient en aide, elles m’ont dit qu’elles étaient solidaires" confie la Savoyarde, "il y a toujours quelqu’un pour proposer de l’aide et c’est tellement concret que ça me donne de l’espoir" poursuit-elle, "il ne manque plus que Pêche. C’est inexplicable mais je sens qu’il y a encore de la vie".

Comment aider Séverine ?

Pour aider Séverine et participer aux recherches, vous pouvez la contacter au 06 85 21 46 63. Si vous pensez apercevoir Pêche, il faut "la prendre en photo et me l’envoyer par message en indiquant le lieu où elle a été vue" demande sa propriétaire. "Je ne suis pas sûre qu’elle se laisse attraper alors appelez là d’une voix douce, et accroupissez-vous" précise-t-elle, plus que jamais déterminée à retrouver son animal.

Lorsqu'elle a disparu, Pêche portait un harnais en nylon orange et un médaillon bleu. Elle n'est pas tatouée mais pucée et stérilisée.