Drôme : un début d'épidémie décime les chiens à Crest à cause d'un virus mortel

Une dizaine de chiens sont déjà morts de la parvovirose, un virus mortel et très résistant, à Crest (Drôme). Image d'illustration. / © V. Voegtlin / Max PPP
Une dizaine de chiens sont déjà morts de la parvovirose, un virus mortel et très résistant, à Crest (Drôme). Image d'illustration. / © V. Voegtlin / Max PPP

Les cas de parvovirose, une sorte de gastro-entérite aiguë, sont en train de se multilier à Crest (Drôme), depuis 2 semaines chez les chiens, à tel point que les vétérinaires parlent déjà d'épidémie. La seule solution reste la vaccination.

Par Renaud Gardette

A Crest (Drôme), depuis 2 semaines, une dizaine de chiens sont morts à cause d'un virus assez rare et mortel, la parvovirose. Seule solution, la vaccination, et la désinfection.
 

Une "épidémie"



En période normale, les cas de cette maladie sont limités dans l'année. "Là, on est à 3 cas par semaine. Pour nous, on peut considérer que c'est une épidémie, parce que cela se transmet assez rapidement. Cela fait 15 jours que c'est comme cela" nous explique Marine Gachet, assistante vétérinaire à la Clinique de la Condamine de Crest. Toutes les races de chiens sont concernées. 

 

Eviter le centre-ville avec un chien non vacciné


Comme chez les humains, certaines personnes se méfient des vaccins qui protégent pourtant de la maladie.

Marine Gachet: "La meilleure prévention, c'est la vaccination. Il n'y a que cela d'efficace. Après, (pour les animaux qui ne sont pas vaccinés) il faut éviter de sortir les chiens dans les parcs communaux, là où il y a une concentration importante de chiens. Ceux qui n'ont pas encore vacciné leurs chiens, il faut venir au plus vite pour les vacciner. Il faut éviter les sorties en centre-ville pendant encore bien un mois. S'il faut les faire sortir, c'est à la campagne pous s'éloigner de la zone."

Une réunion est prévue avec la mairie de Crest mardi prochain pour discuter de la situation.
 

Un virus mortel


Le virus est malheureusement dangereux. La plupart du temps, le chien en meurt. L'abattement vient vite, comme la déshydratation. Si l'animal vomit tout ce qu'il mange, le décès intervient très rapidement. Si le chien est pris en charge et qu'il guérit, il gardera quand-même des séquelles à vie.

Pour l'instant cette épidémie se cantonne dans la ville de Crest, les zones de campagne ou de forêts tout autour semblent beaucoup moins touchées.
 

Les conseils de désinfection


Avec ce risque d'épidémie les vétérinaires conseillent de bien nettoyer et désinfecter son logement. Pour Marine Gachet, "il faut dire aux gens de désinfecter à la javel les pièces et les sols fréquentés par le chien, de bien se laver les mains au gel hydro-alcoolique, surtout pour les personnes qui font des câlins aux animaux. Il existe aussi des lessives désinfectantes au besoin. Aucun chien n'a attrapé le virus chez nous, alors qu'il est très résistant dans le milieu extérieur. On touche du bois, et surtout on désinfecte bien à la javel." 


Bon à savoir: le virus n’est pas transmissible à l’homme, ni aux chats. En 1978 et 79 une pandémie de gastro-entérites hémorragiques fut responsable de la mort foudroyante de milliers de chiens dans le pays. Toutes les expositions canines furent suspendues à l'époque, et les chiens interdits de Salon de l'Agriculture, jusqu'à ce qu'un vaccin voie le jour.
 

Sur le même sujet

Les + Lus