Drôme : des déchets s'entassent dans ses hangars, le propriétaire porte plainte contre une entreprise

Un propriétaire de hangars, à Loriol-sur-Drôme dans la Drôme, avait signé un contrat avec une entreprise spécialisée dans la récupération de déchets triés. Mais la société, créée en mars dernier, n'a pas respecté son engagement. Le propriétaire a porté plainte.

A Loriol-sur-Drôme, dans la Drôme, un propriétaire de hangars a signé un bail avec l'entreprise Loma Environnement, spécialisée dans la récupération de déchets triés, et située à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône. Mais rapidement, la société n'honore pas ses engagements : pas de tri, des entrepôts éventrés, des montagnes de détritus et des loyers impayés.

''L'entreprise n'a pas fini de payer le premier loyer déclare impuissant le propriétaire. Elle n’a payé qu’une partie et comme j’ai vu qu’elle continuait de déposer des déchets que les bâtiments étaient détruits, j’ai porté plainte contre la société…Mais le problème aussi, ce sera d’enlever tous ces déchets''.

La société créée en mars 2021 est censée exploiter le site, mais ne donne plus signe de vie. Les quelque 20 000 tonnes de déchets sont ainsi abandonnés dans les deux bâtiments, sur une superficie de 8 000 m².

Le maire de Loriol-sur-Drôme a constaté que l'entreprise a continué d'acheminer des déchets durant tout l'été. ''Aujourd’hui les bâtiments ont déjà craqué de part et d’autre, déplore-t-il. Il y a des tôles qui ont lâché, y compris un jour devant nos yeux. Des camions venaient parfois jour et nuit vider à l’extérieur et ils poussaient tout à l’intérieur. Les bâtiments ont bien souffert ils sont archi pleins et surtout des ouvertures ont été faites sans autorisation d’urbanisme''.

Autour du site se trouvent de nombreuses entreprises. Elles s'inquiètent des risques d'incendie.  La SNCF s'inquiète aussi. Des voies de chemins de fer longent les hangars.

Fin août, la préfecture de la Drôme a ordonné à l'entreprise, par arrêté, de se mettre en conformité avec la loi. La société a jusqu'au 25 septembre pour le faire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement entreprises économie société