Drôme : hors de question de jeter des vaccins Pfizer, un ehpad se propose de vacciner les volontaires

Les injections seront proposées l’après-midi du 5 mai à l’Ehpad «Les monts du matin» de Besayes. Seule condition : avoir eu la Covid il y a trois mois au moins. Objectif : zéro dose jetée. 

Les 30 injections seront proposées l’après-midi du 5 mai à l’Ehpad «Les monts du matin» de Besayes dans la Drôme aus personnes ayant eu la Covid il y a trois mois au moins.
Les 30 injections seront proposées l’après-midi du 5 mai à l’Ehpad «Les monts du matin» de Besayes dans la Drôme aus personnes ayant eu la Covid il y a trois mois au moins. © Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP

«Nous en faisons une question de principe : hors de question de jeter des doses de vaccin». Didier Meyrand, directeur de l’Ehpad «Les monts du matin» au pied du Vercors Drômois, tient absolument à utiliser la totalité des vaccins Pfizer mis à sa disposition. Depuis le mois de février, l’ensemble des 128 résidents et personnels de son établissement a été vacciné. «Mais aussi des intervenants extérieurs comme des médecins libéraux, coiffeurs ou encore les proches de ceux qui accèdent à l’établissement».
Pour la troisième vague de vaccination de l’Ehpad en avril dernier, 126 doses sont arrivées. Mais à l’époque, la Haute Autorité de Santé préconisait deux injections, même pour les personnes ayant eu le Covid. Depuis la donne a changé et une seule injection pour les anciens malades est préconisée. Le même nombre de dose pour le rappel sera envoyé la semaine prochaine par l’ARS. «Du coup, pour la dernière campagne de vaccination programmée le mercredi 5 mai, il nous restera une trentaine de doses supplémentaires» explique Didier Meyrand.

A partir de 18 ans, sans co-morbidité, mais déjà tombé malade. 

Les candidats à la vaccination doivent remplir trois critères :

«Il suffit de nous envoyer nom/prénom/date de naissance et numéro de sécurité sociale à cette adresse : dmeyrand@lesmontsdumatin.fr et nous accueillerons les volontaires à partir de 14h. Aucun critère géographique n’est demandé, nous pourrons recevoir des personnes extérieures au village» précise le directeur de l’Ehpad. 

Un médecin et une infirmière seront en charge du suivi médical et de l’injection ; les candidats au vaccin devront également se munir d’un stylo pour remplir le questionnaire médical et de leur carte Vitale.
Un certificat de vaccination leur sera délivré à l’issue de la vaccination.   

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19