Les gendarmes découvrent toute une culture de cannabis à Livron-sur-Drôme

C'est un renseignement qui a mis les gendarmes sur la piste de cette "cannabiculture" à la fin septembre. Le 6 octobre 2020, ils interviennent sur une exploitation agricole de Livron-sur-Drôme. Une centaine de plants de cannabis sont découverts et trois hommes interpellés.

Les plants de cannabis poussaient tranquillement sous serre, sur une exploitation agricole de la Drôme. Image d'illustration.
Les plants de cannabis poussaient tranquillement sous serre, sur une exploitation agricole de la Drôme. Image d'illustration. © Vincent Isore/MaxPPP
Un exploitant agricole de Livron-sur-Drôme avait visiblement décidé de diversifier ses cultures. Après quelques jours de surveillance et d'enquête, les gendarmes ont découvert, le 6 octobre 2020, une "cannabiculture" bien organisée.
Ce jour-là, une vingtaine de militaires issus des brigades de Crest, de Loriol-sur-Drôme mais aussi de Valence se déploient sur l'exploitation agricole. Ils y trouvent une grande serre, dans laquelle poussent une centaine de plants de cannabis.
 
Les plants de cannabis poussaient sous serre, sur une exploitation agricole de Livron-sur-Drôme
Les plants de cannabis poussaient sous serre, sur une exploitation agricole de Livron-sur-Drôme © Gendarmerie 26

Plants, feuilles, poudre... Une belle saisie


L'enquête a démarré fin septembre sur la base d'un renseignement. La Cellule départementale d’Observation et de Surveillance se met alors en place discrètement aux abords de l'exploitation agricole, histoire de confirmer les faits, et d''identifier le ou les "cannabiculteurs ". Les gendarmes de Valence, spécialisés dans les technologies numériques, sont également de la partie. Et le 6 octobre, les pelotons d'intervention de la gendarmerie de Valence et de Crest, accompagnés d'une équipe cynophile, passent à l'action.
 
104 pieds de cannabis ont été arrachés, et détruits.
104 pieds de cannabis ont été arrachés, et détruits. © Gendarmerie 26

            
Au total, les gendarmes ont découvert "104 gros plants de cannabis sous serre, 1000g de sommité florale, 9250g de poudre de cannabis, 700g de plants séchés et 1500g de feuilles séchées". Les plants ont bien entendu été arrachés pour être détruits, et l’ensemble du matériel servant à la culture a été saisi.

 
Un espace était réservé pour faire sécher les feuilles et les réduire.
Un espace était réservé pour faire sécher les feuilles et les réduire. © Gendarmerie 26
            

Trois personnes interpellées


Dans cette affaire, la gendarmerie a interpellé trois personnes : le propriétaire de l’exploitation agricole, le "cannabiculteur" et un complice, électricien de métier. Après garde-à-vue, les trois hommes ont été placés sous contrôle judiciaire.
Ils comparaitront devant la justice le 20 novembre 2020.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers trafic économie agriculture