Fabrication de bières artisanales : ça brasse dans la Drôme

Publié le Mis à jour le
Écrit par Dolores Mazzola
Brasserie artisanale ... à Valence (Drôme)
Brasserie artisanale ... à Valence (Drôme) © France 3 RA

En 2017, 3% de la bière consommée en France provenait de brasseurs indépendants. La bière artisanale a le vent en poupe. Pour preuve: brasseries et micro-brasseries fleurissent. La région Auvergne Rhône-Alpes en compte à elle seule, 220. Rencontre avec deux artisans brasseurs Drômois.

Dans la Drôme, au coeur de Valence, Cyril Faure concrétise son rêve. A 26 ans, cet amateur de bières s'est lancé dans l'aventure du brassage. Production, embouteillage, étiquetage à la main et livraisons ... le jeune entrepreneur indépendant a lancé sa micro-brasserie baptisée "La Valentinoise". Après quatre mois d'activité, il croit en son projet. Sa bière artisanale baptisée est distribuée dans une vingtaine de points de vente. Elle se vend et surtout, elle plaît !

A Chabeuil, Benoît Ritzenthaler est un brasseur en activité depuis sept ans. Il a réussi à développer son entreprise "La Brasserie de la pleine lune". Son chiffre d'affaires et son volume de production ont été multiplié par 10. Ce brasseur est convaincu qu'il y a de la place pour tous sur le marché de la bière artisanale; un secteur en pleine expansion mais très concurrentiel. Le défi pour les brasseurs indépendants reste la distribution.

Aujourd'hui, les consommateurs sont conquis par les bières artisanales qui sont des produits en vogue. Au delà des amateurs et spécialistes, elles gagnent les faveurs d'un public de plus en plus large. Elles ont même leur festival dans la région : le Lyon Bière Festival, lancé en 2016.

durée de la vidéo: 02 min 21
Fabrication de bières artisanales : ça brasse à Valence (Drôme) ©France 3 RA

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.