Images à caractère sexuel envoyées à des enfants : un entraîneur de gymnastique placé en détention provisoire

Un homme d'une cinquantaine d'années, entraîneur dans un club de gymnastique de la Drôme, a été placé en détention provisoire. Il est mis en examen pour avoir envoyé des images à caractère sexuel à des enfants.

Un entraîneur de gymnastique d'un club de Montélimar, dans la Drôme, a été mis en examen et placé en détention provisoire pour avoir diffusé des images pédopornographiques à des mineurs, a indiqué le parquet de Valence.

Enquête ouverte en février

L'affaire démarre en février 2023 lorsque la mère d'un jeune garçon saisit le procureur de la République à Valence. Son fils a reçu "des images à caractère sexuel" de la part de l'entraîneur de l'Union gymnique sportive de Montélimar. L'accusation est prise au sérieux et le parquet décide alors d'ouvrir une enquête.

La perquisition du domicile de l'entraîneur a permis la saisie "d'éléments numériques avec des images de mineurs présentant un caractère pornographique", précise le parquet de Valence dans un communiqué envoyé à l'AFP. Les enquêteurs qui ont travaillé sur le matériel numérique saisi ont également pu déterminer que des images avaient été envoyées à deux autres mineurs.

Contactée, une des responsables du club de gymnastique n'a pas souhaité faire de commentaire sur cette affaire pour le moment.

Des victimes âgées de 11 à 15 ans

À l'issue de sa garde à vue, le 6 avril 2023, l'entraîneur a été mis en examen des chefs de "corruption de mineur" et de "détention et transmission de l'image d'un mineur présentant un caractère pornographique". 
Âge d'une cinquantaine d'années, l'homme a été placé en détention provisoire. Ses victimes ont entre 11 et 15 ans, précise le parquet de Valence.

Avec AFP

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité