Le maire de Valence lance un appel national pour interdire les rodéos sauvages en ville

© Serge Di Loretto/Max PPP
© Serge Di Loretto/Max PPP

Nicolas Daragon lance aujourd'hui un appel national à tous les maires de France pour faire évoluer la loi sur les rodéos sauvages en ville. Sa démarche auprès du ministre de l'Intérieur étant restée lettre morte, il souhaite faire requalifier ces incivilités en délit caractérisé.     

Par Philippe Bette

Nicolas Daragon n' a obtenu aucune réponse de Gérard Collomb depuis son courrier du 7 juillet . Le maire de Valence (Les Républicians) saisissait début juillet le ministre de l'Intérieur des nombreuses "incivilités et entraves au code de la route liées à la pratique des rodéos motorisés en milieu urbain".

« Chaque jour, les élus locaux sont en première ligne sur ce sujet qui relève de la stricte compétence de l’Etat. Chaque jour, le Maire que je suis est confronté à des questions d’ordre et la tranquillité publics sans avoir les moyens d’y apporter des réponses adaptées », écrivait le maire .

Un phénomène qui se répéte chaque été et prend des formes variées : Démonstrations acrobatiques sur roue arrière ("Wheeling"), manoeuvres périlleuses sur la voie publique ou parfois même des évolutions sur les aires de jeux pour enfants.

Le maire de Valence détaillait les conséquences multiples pour les riverains: "Insécurité sur le domaine routier et mise en danger des citoyens, nuisances sonores insupportables."

Outre les dangers générés par ces abus, le maire de Valence soulignait le trouble à l'ordre public et le sentiment d'impunité ressenti par des citoyens exaspérés .

"Nous faisons tout notre possible malgré un arsenal de moyens restreint" expliquait-il par ailleurs, mettant en avant une circulaire de 2005 qui restreint le champ d'action des forces de police. Il leur est en effet recommandé d'éviter les interventions susceptibles de générer un trouble supérieur au trouble initial. Autrement dit de poursuivre les auteurs d'incivilité , au risque de provoquer un accident ...


Aucune statistique sur les rodéos sauvages 


Si la ville de Valence n'est pas en mesure de quantifier précisément la fréquence des rodéos en ville, la police municipale a néanmoins dressé 600 procés verbaux à l'encontre de conducteurs de deux roues pour des incivilités ou des infractions et saisi  45 deux roues pour destruction.

Nicolas Daragon estime néanmoins que "les mesures existantes sont insuffisantes et surtout inadaptées "pour lutter contre ce phénomène spécifique des rodéos sauvages .    

Faute d'une réponse du ministre de l'Intérieur , le maire de Valence a donc décidé de lancer un appel à l'ensemble des maires de France pour qu' ils soutiennent sa démarche. Il souhaite donc "faire évoluer la loi pour requalifier ces pratiques en délit , imposer la confiscation des véhicules et leur destruction en cas de récidive et élargir la notion de mise en danger d'autrui" à ces pratiques irresponsables.

Plusieurs maires de communes de la région souscrivent à cette initiative : Caluire-et-Cuire, Rillieux-la-Pape, Décines, Montelimar et Pierrelatte ont déjà fait connaître leur soutien.       
           

 




              


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Tain l'Hermitage : le chef Chikara Yoshitomi, champion du monde pâté-croûte

Près de chez vous

Les + Lus