Le Plan Grand Froid déclenché dans la Drôme

Des températures très froides et un vent persistant ont décidé le préfet de la Drôme à déclencher le plan Grand Froid à partir de jeudi 7 janvier. Une trentaine de places supplémentaire et des horaires d'accueil et de maraude élargis sont prévus.

Une équipe de la croix-Rouge en maraude (photo d'illustration)
Une équipe de la croix-Rouge en maraude (photo d'illustration) © Nicolas Beaumont / Le Pictorium /Maxppp

De - 4 à -6 degrés ! 

Aggravées par un vent persistant, les températures ressenties dans la Drôme pour les prochains jours, de jour comme de nuit, vont être très difficiles à supporter pour ceux qui n'ont pas de toit. C'est ce qui a décidé le préfet de la Drôme à déclencher le plan Grand Froid dès ce jeudi 7 janvier en soirée.

Cela signifie une trentaine de places d'hébergement en plus des 398 places à l'année et des 138 places supplémentaires depuis le 1er novembre, date de la période hivernale. Des places d'hôtel sont également mobilisables pour permettre à certains Sans domicile Fixe de bénéficier d'un accueil individuel plutôt que collectif.

Ces moyens complémentaires sont concentrés sur les trois agglomérations de Valence, Montélimar et Romans. Les horaires de maraude y seront également étendus.

A Montélimar, une salle polyvalente a été agréée par l'Agence Régionale de Santé pour accueillir ceux qui en auraient besoin. L'accueil y est organisé par l'association l'Abri.

Ces derniers jours, le 115 a relevé un nombre croissant d'appels et de demandes d'accompagnement. Un élément tangible qui a alimenté la décision des autorités. Car il est encore plus compliqué cet hiver, avec la crise sanitaire et économique de vérifier l'augmentation probable de personnes à la rue. 

"Un certain nombre d'entre eux sont invisibles car elles ne souhaitent pas être vues. Et c'est une réalité qui n'est pas simple à vérifier", explique Bernard Demars, directeur départemental de la cohésion sociale. "On est donc cette année plus large dans la capacité d'accueil à cause de la crise auquel s'ajoute maintenant le froid".

Le dispositif est en place jusqu'à la fin du week-end. Lundi une évaluation sera faite pour décider de la continuité ou non de ces moyens exceptionnels. 

Chaque Dromois est invité en attendant à être plus attentif et à signaler toute personne en détresse qui se trouverait à la rue via le 115.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo froid sdf société politique covid-19 santé