A Echirolles, des agents de médiation agressés portent plainte

Mardi 1er décembre, alors qu'ils entamaient en soirée la première tournée du dispositif "présence tranquillité", des agents de médiation ont été agressés par des jeunes à Echirolles.

Mis en place par la SDH, la Société Dauphinoise de l'Habitat, pour renouer le lien entre les habitants, régler les problèmes de vandalisme, d'occupations de halls d'immeubles, le dispositif "présence tranquillité" démarrait tout juste au Village 2, l'un des secteurs ciblés par le bailleur social, comme une quinzaine d'autres quartiers sensibles. 

Mais, à peine arrivés, les agents ont eu droit à un "comité d'accueil" particulièrement violent. Ils ont été caillassés et même menacés avec une arme de poing, relate la police qui confirme une information du Dauphiné Libéré

Les agents ont portés plainte, et grâce à leur description, la police espère pouvoir interpeller les auteurs de ces agressions: un groupe d'une quinzaine de jeunes.