Château de Crussol / © Chroniques d'en haut / France TV
Château de Crussol / © Chroniques d'en haut / France TV

Sur la route vers la Méditerranée, Valence annonce la Provence. Laurent Guillaume est parti à la découverte de quelques pépites de la région : le château de Crussol, le palais idéal du facteur Cheval, la tour de Crest et l'école de la Poudrière, spécialisée dans le film d'animation.

Par Kathleen Garon

Revoir l'émission

Au cœur de la vallée du Rhône, Valence symbolise les portes du Midi. Il est vrai qu’ici se mélangent les accents méditerranéens et les influences plus continentales venant du nord, ce qui confère un charme particulier à cette ville et à sa région.
Laurent nous emmène à la découverte de la moyenne vallée du Rhône, entre les premiers contreforts du Massif Central et ceux des Alpes.
 

Le château de Crussol

Laurent déambule dans les mystérieuses ruines du château de Crussol, dont les premières traces, en bois, datent de l'an 900 avec un bourg aux alentours, protégé par des remparts. Le château existant date du  XIIe siècle. Il a été construit par Gérold Bastet de Crussol.
Après 150 mètres de dénivelé, vous arrivez dans la forteresse imprenable du seigneur, à l'abrupt de la falaise de 250 m. Le site offre une vue elle aussi imprenable sur Valence. Aujourd'hui, il ne reste que les murs, et encore. Le site est ouvert et accessible. C'et un lieu idéal pour pique-niquer (oubliez juste les jours de grand vent).
 

Le palais du facteur cheval

Dire que tout est né d'une pierre. En Avril 1879. Ferdinand Cheval, facteur rural trébuche sur une pierre si bizarre lors de sa tournée qu’elle éveille un rêve. Il va consacrer 33 ans de sa vie à bâtir seul, un palais de rêve dans son potager, inspiré par la nature, les cartes postales et les premiers magazines illustrés avec des images exotiques qu’il distribue. Chaque jour au fil de sa tournée, il ramasse des pierres qu'il rapatrie dans son jardin à l'aide de sa brouette. Son palais de rêve est achevé en 1912. On retrouve dans ses sculptures, la patte du boulanger qu'il était. Tout est ondulé.
Les surréalistes l'encensent enfin. En 1969, André Malraux classe le palais idéal aux monuments historiques. C'est l'un des lieux les plus visités de la région. Le message de fraternité du facteur a séduit le public.
 

Le champagne du midi

Rémi et Amandine travaillent la vigne à l'ancienne aidés de chevaux sur les coteaux d'Ardèche. Ils élèvent les bulles de Saint-Peray, un vin blanc pétillant. La bouteille est scellée par une capsule comme sur une bouteille de bière qui emprisonne le gaz carbonique fabriqué pendant la fermentation. Ensuite, la bouteille est dégorgée. La technique doit être précise. Il faut incliner la bouteille, tête vers le bas puis la relever lentement. Lorsque la bulle arrive vers le goulot, on décapsule et la bulle d'air expulse le dépôt.
 

Valence crée l'animation

La capitale valentinoise a fait le choix de l'image et plus particulièrement du film d'animation. L'ancien site de la cartoucherie accueille en 2009 l'entreprise Folimage, spécialisée dans le cinéma d'animation, l'école de La Poudrière formant des réalisateurs de films d'animation, et de l'association L'équipée assurant l'éducation à l'image et la promotion du cinéma d'animation. Depuis d'autres structures s'y sont installées.
La poudrière accueille des étudiants du monde entier. Ici pas de prof, juste 80 pros (scénaristes, storyboarders, réalisateurs...) chaque année qui viennent faire des sessions courtes. Les étudiants travaillent sur leur propre production.
 

La tour de Crest, le plus haut donjon médiéval de France

La construction de la Tour de Crest débute au XIIe siècle. Située sur une crête, elle mesure 52 mètres de haut, 32 mètres de long, et 20 mètres de large. Elle fut une prison au XVIIe siècle. Des animations sont proposées sur le site comme une descente en rappel depuis les remparts de la construction. 45 mètres de descente dès 7 ans.
 

A lire aussi