auvergne
rhône-alpes
Choisir une région

La France en vrai

Tous les lundis
Logo de l'émission La France en vrai

DOCUMENTAIRE. “Un divan sur le fil”, quand le téléphone remplace le divan

"Un divan sur le film", documentaire réalisé par Gérard Miller et proposé par France 3 Auvergne-Rhône-Alpes dans la cadre de la collection "La France en vrai".
"Un divan sur le film", documentaire réalisé par Gérard Miller et proposé par France 3 Auvergne-Rhône-Alpes dans la cadre de la collection "La France en vrai".

Le film documentaire "Un divan sur le fil" raconte l’étrange analyse de patients de Gérard Miller pendant le confinement. Pendant deux mois le célèbre divan de Freud a été remplacé par le téléphone. Une première dans l’histoire de la psychanalyse.
 

Par Françoise Boissonnat

Elle a 120 ans. Autant dire qu’elle en a vu et entendu ! Elle, c’est la psychanalyse dont tout le monde, à défaut de pratiquer, a entendu parler. Vous savez l’histoire du divan sur lequel on s’allonge... On en a même fait des émissions de télé ! Là, pour la première fois, pas de divan mais un téléphone entre l’analyste et son patient pour ne pas couper le fil car, comme le dit Dominique Miller, elle aussi psychanalyste : "On ne peut pas fermer le magasin. On doit pouvoir rester à l’écoute." Si l’analyse téléphonique peut se produire ponctuellement dans le cas d’un patient à l’étranger ou gravement malade, c’est la première fois qu’elle est mise en place par le psy sur une durée aussi longue.

Quatre patients de Gérard Miller, psychanalyste et réalisateur de ce documentaire ont accepté de participer au film : Barbara, psychologue en milieu hospitalier, Frank, circassien et directeur d’un théâtre et d’une école de cirque, Pascale, professeure des écoles et Roberto, photographe indépendant. Ce qui se créé pendant le film est pour le moins étrange. On se retrouve spectateur de la vie des autres qui livrent ici leurs questionnements liés au confinement et à la pandémie du Coronavirus Covid-19. Et on est dans l’intime quand l’enfermement ramène chacun sur soi, sur ses choix, sa façon d’aimer, quand être livré à soi-même quasiment 24 heures sur 24 pendant deux mois remet en cause toute une échelle de valeurs. Spectateurs attentifs car ce qui est raconté fait, à un moment ou un autre, écho à nos propres questionnements.

"Un divan sur le fil", c’est un montage subtil entre entretiens, visiophonies, images tournées à leurs domiciles par les patients et/ou leur entourage pendant et entre les séances, images du psy dans son confinement ardéchois. L’avancée du temps y est donnée par les annonces officielles qui ont ponctué ces deux mois de confinement.

"Ce film c’était une façon de lutter contre le virus..."

"C’est mon 30e film et le premier hors des codes conventionnels du documentaire. J’ai plongé dans une expérience que je n’aurais jamais imaginée. J’ai vécu deux confinements en même temps : le mien chez moi en Ardèche et celui des patients. Nous étions quotidiennement en lien soit par sms, soit par Skype. Ce film, c’était une façon de lutter contre le virus en continuant à faire", dit aujourd’hui Gérard Miller. Faire un film, travailler car Gérard Miller a suivi tous ses patients pendant le confinement et comme tout un chacun s’occuper de ses proches, faire son jardin etc.

"Soulever le débat dans le monde de la psychanalyse"

Gérard Miller aurait aimé présenter son film lors des journées de l’Ecole de la Cause Freudienne qui réunit chaque automne à Paris près de 3 000 psychanalystes. "Trop tôt, trop polémique", lui a-t-on répondu. Parce que depuis 120 ans, l’analyse c’est dans le bureau du psy, l’un sur un divan, l’autre assis, pour privilégier le lien dans la singularité de la rencontre. Et puis le divan, dispositif inchangé depuis Freud, a aussi permis à la psychanalyse de résiter à d’autres pratiques qui ont émergé dans les années 70. "Je savais que ça soulèverait un vif débat dans le monde de la psychanalyse. Je me suis dit qu’il fallait que j’alimente ce débat. Le film y contribue. Avec le téléphone on touche à la pratique de notre métier et même si la psychanalyse évolue, le divan lui occupe toujours la même place." C’est donc le divan et leurs activités professionnelles qu’ont retrouvé en fin de confinement Barbara, Franck, Roberto et Pascale. Comme avant, eux allongés, lui assis.

"Un divan sur le fil", le film

Le film est également diffusé sur les antennes TV de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes le lundi 28 septembre 2020.