auvergne
rhône-alpes
Choisir une région

La France en vrai

Tous les lundis
Logo de l'émission La France en vrai

REPLAY. Voir ou revoir le documentaire “Les faces cachées de l'Hôtel-Dieu de Lyon”

"La face cachée de l'Hôtel-Dieu de Lyon", un documentaire de 52 minutes réalisé par Hervé Vacheresse, diffusé le 2 décembre 2019 sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. / © MaxPPP
"La face cachée de l'Hôtel-Dieu de Lyon", un documentaire de 52 minutes réalisé par Hervé Vacheresse, diffusé le 2 décembre 2019 sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. / © MaxPPP

Nous sommes tous passés au moins une fois devant l’imposante façade de l’Hôtel Dieu de Lyon. Mais quelles histoires cachent ces murs ? C’est ce que propose de découvrir le documentaire d’Hervé Vacheresse, "Les faces cachées de l’Hôtel Dieu".

Par Françoise Boissonnat

Revoir l'émission

La légende veut qu’en 542 le roi Childebert et la reine Ultrogothe, à la demande de l’évêque de Lyon, firent bâtir un petit hôpital sur la rive droite de la Saône, dans le quartier Saint-Paul pour accueillir les pèlerins et les pauvres. Si le lieu a existé, il n’a rien à voir avec l’Hôtel Dieu qui naîtra six siècles plus tard sur la rive droite du Rhône mais dont la vocation initiale restera la même : l’accueil. L’Hôtel Dieu s’appelait alors "Hospital du Pont du Rosne", le pont en question étant celui de la Guillotière. 
La construction fut confiée aux Frères Pontifes. Des moines bâtisseurs qui toujours construisaient un pont avec une chapelle à son extrémité puis un bâtiment pour héberger les voyageurs et passants malades. Une histoire. Des histoires… de pierres, d’accueil, de dévotion et d’humanité.
 

"J’ai tout de suite senti le mystère. Il y a comme une âme qui sort des pierres..."

Quand Hervé Vacheresse s’est vu confié le projet par un producteur lyonnais, une fois l’ego flatté, il s’est immédiatement posé une  question  : "Qu’est-ce que je vais en faire ? Parce que c’est un casse-tête pour un réalisateur ! », confie-t-il aujourd’hui un sourire dans la voix. Alors il est allé se perdre dans l’établissement en compagnie d’historiens, d’universitaires, de passionnés : "Je connaissais le lieu pour y avoir vu un spectacle de théâtre juste avant sa fermeture. Mais dans mon approche plus intime et plus privilégiée, j’ai tout de suite senti le mystère. Il y a comme une âme dans chaque pierre. Et me revenait ce questionnement : qu’est-ce qui justifie l’attachement des gens à ce lieu ?"

Pour le savoir, Hervé Vacheresse a travaillé en étroite collaboration avec les archives municipales de Lyon (partie prenante dans le film) et a consulté des kilomètres de documents : "On a découvert des choses incroyables comme ce premier cimetière juif de l’ère moderne." On est au XVIIIe siècle, époque où juifs et protestants étaient bannis du royaume. "Une marque de l’engagement discret et symbolique de ceux et celles qui ont donné leur temps à l’Hôtel Dieu."
 

Presque 1000 ans d’histoire, à la croisée des histoires de France et de la médecine


"Les faces cachées de l’Hôtel Dieu" propose un voyage dans le temps où se croisent histoire de France et histoire de la médecine, les deux portées par des hommes et des femmes - les religieuses des Sœurs de la Fraternité - au dévouement sans limite. La médecine a ici fait d’énormes progrès en matière d’hygiène, de chirurgie, de cancérologie.

Cette histoire, remarquablement documentée, est racontée par Clovis Cornillac et on se laisse guider à travers des siècles d’hospitalité. "L’hospitalité demande l’esprit, le cœur, la bouche et les mains. C’est ce qui la rend parfaite. L’esprit pour l’attention, le cœur pour la tendresse, la bouche pour la douceur et les mains pour les secours extérieurs de la charité." Hervé Vacheresse aimerait maintenant que son film ait une vie sur place, dans l’Hôtel Dieu du XXIe siècle.

A lire aussi