Vous êtes formidables

Le vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

REPLAY | Eric-Emmanuel Schmitt, le séducteur |Vous êtes Formidables

Alain Fauritte et Eric-Emmanuel Schmitt, invité de "Vous êtes formidables" / © Vous êtes formidables/FTV
Alain Fauritte et Eric-Emmanuel Schmitt, invité de "Vous êtes formidables" / © Vous êtes formidables/FTV

L’écrivain contemporain français le plus lu dans le monde est lyonnais. Eric-Emmanuel Schmitt a une notoriété à faire pâlir bien des comédiens. Rencontre avec la star de la littérature dans «Vous êtes Formidables».

Par Alain Fauritte

Revoir l'émission

Ce n’est pas la première fois que je croise Eric-Emmanuel Schmitt sur un plateau de télévision. C’est au moins notre 3e rencontre. Je le sais chaleureux et attentif. Il n’y a donc pas d’appréhension, pas de stress, pas de mains moites à l’idée de ne pas être à la hauteur du talent et de la notoriété de mon interlocuteur. En fait, la recette pour être serein lorsqu’on reçoit un écrivain, c’est tout simplement de lire le livre qu’il vient présenter ! Mieux vaut donc inviter des auteurs de talent. Heureusement pour moi, c’est le cas. Son «Journal d’un amour perdu» est autobiographique. Il y raconte le deuil, l’absence, la renaissance après le décès de sa mère, dont il croyait ne jamais se remettre. Un livre qui parle à tous ceux qui ont eu une mère, et nous sommes nombreux !
 

QUE DU BONHEUR

EES, comme l’appelait Mme Schmitt lorsqu’elle parlait de l’écrivain et pas de son fils, a ce talent de s’adresser au plus grand nombre comme s’il vous parlait à vous, personnellement, les yeux dans les yeux. La lecture est limpide, les formules marquantes : «la nostalgie et l’espoir tuent le présent», «ma mère n’est pas de Lyon, c’est Lyon qui est de ma mère», «les larmes ne font pas partir le chagrin», ou encore «l’horizon a cessé de reculer à mesure que j’avance»… Il y a de l’universalité dans ses récits, de la proximité dans ses expériences, et de la fluidité dans la lecture. Du miel, du petit lait, du sirop d’érable pour moi qui ai le bec sucré ! Une chance donc que de recevoir un auteur dont l’ouvrage se dévore en moins d’une journée. Pas de risque d’être pris en défaut. Plaisir de dégainer un détail qui prouve qu’on a été un lecteur attentif. Du miel je vous dis !   
Eric-Emmanuel Schmitt se prête au jeu du traditionnel selfie de "Vous êtes formidables" / © Vous êtes formidables/FTV
Eric-Emmanuel Schmitt se prête au jeu du traditionnel selfie de "Vous êtes formidables" / © Vous êtes formidables/FTV
 

FRAGILE COMME UN ROC !

Eric-Emmanuel Schmitt, c’est un sacré bonhomme. La cCarrure est imposante, le visage de boxeur qui contraste avec la douceur de l’élocution, CV vertigineux. Tellement vertigineux qu’il en devient presque abstrait. Comment peut-on aligner autant de succès et rester si accessible ? On en serait presque à suspecter sa sincérité ! Et si cet homme affable, au sourire enjôleur et au souci permanent de plaire n’était pas ce qu’il prétend être ? Si cette bienveillance qu’il affiche et professe n’était qu’un masque cachant un être sombre et égocentrique ? Moi aussi je peux inventer des histoires, créer des personnages, manipuler la réalité. Quelques mots suffisent ! Mais bon, personne n’y croirait. Restons sur l’image d’un talent aux multiples facettes, sur cette plume enchantée qui vous attrape et ne vous lâche plus, sur à cette sensibilité extrême qui vous réconcilie avec l’humanité et à cette capacité à transformer le plomb en or. Car cet homme est un peu un magicien…   
 

PUDEUR OU PRUDENCE

Et comme tous les magiciens il n’offre de lui que l’image qu’il veut donner. Faut-il en déduire qu’il y a une part d’ombre dans cet homme ? Une part de cet homme dans l’ombre à n’en pas douter. Ce dernier livre dans lequel il parle tant de lui – « tout est vrai » m’a-t-il assuré, la main sur le cœur – ne raconte pas tout. Il évoque ses trois belles-filles mais occulte le lien qui les unit à lui. De nombreux personnages sont décrits avec détails. Sauf un qui ne reste qu’un prénom apparaissant au fil des pages, sans aucun autre développement. Et quand je lui demande pourquoi, il me répond qu’il y aura d’autres livres… On sent que la disparition de ses parents a ouvert une brèche. Nos géniteurs sont souvent les derniers remparts à résister à la vérité. Pas une vérité dont on a honte. Une vérité qui peut blesser ceux qu’on aime. Les esprits mal intentionnés ne manquent pas et même l’écrivain français le plus lu dans le monde hésite à leur prêter le flanc. Et on ne saurait lui donner tort…
 
Séance dédicace d'Eric-Emmanuel Schmitt pour Alain Fauritte / © Vous êtes formidables / FTV
Séance dédicace d'Eric-Emmanuel Schmitt pour Alain Fauritte / © Vous êtes formidables / FTV

L'interview de Lionel Perrin, porte-parole du collectif étoile de Veynes