auvergne
rhône-alpes
Choisir une région

Vous êtes formidables

Le vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

REPLAY. Michèle Bernard : chanter la vie…

Alain Fauritte et son invitée Michèle Bernard sur le plateau de "Vous êtes formidables" / © FTV / Vous êtes formidables
Alain Fauritte et son invitée Michèle Bernard sur le plateau de "Vous êtes formidables" / © FTV / Vous êtes formidables

A l’occasion de la sortie du coffret de son intégrale en 14 albums et 343 chansons, l’auteure-compositrice-interprète Michèle Bernard est l’invitée de « Vous êtes Formidables ! ».

Par Alain Fauritte

Revoir l'émission

A cause du Covid 19, les artistes devront encore patienter avant de se produire sur scène. Le couperet est tombé hier soir. Comme les restaurateurs, les cafetiers, les professionnels du tourisme et bien sûr les soignants, le monde artistique paie un lourd tribut à ce maudit virus. Privés de leur raison de vivre, ils n’ont d’autre choix que d’attendre des jours meilleurs. Pas de respirateur mais une perfusion de l’Etat pour les mieux lotis qui permet de survivre. Les concerts de Michèle Bernard prévus en janvier ou février auront-ils lieu ? Personne ne le sait. Et pour se consoler, on pourra toujours se précipiter, car les commerces sont ouverts, sur le coffret de son intégrale. C’est un objet impressionnant. 14 albums portant chacun une lettre de son nom. 343 chansons pas toutes écrites par elle mais une belle proportion pourtant de textes nés sous sa plume…

« Sublime Méconnue »

Vous ne connaissez pas Michèle Bernard ? Vous avez des excuses. Un article de RFI Musique titrait il y a quelques temps « Michèle Bernard sublime méconnue » ! Et pourtant, en plus de 40 ans de carrière, elle a collectionné quelques belles récompenses : une révélation au printemps de Bourges en 1978, de prestigieux prix de l’Académie Charles Cros pour ses albums en 1980, 1988, 2002 et même un pour un livre CD pour les enfants en collaboration avec le génial François Morel sorti tout récemment. Car oui, elle écrit et chante aussi pour les enfants. Ça ne vous rappelle personne ? Une autre lyonnaise dont on se souvient surtout des comptines écrites pour les petits alors qu’elle a chanté bien d’autres choses… Oui, Anne Sylvestre. Autre grande dame de la chanson disparue le 30 novembre. Elles se connaissaient bien, plus que bien même.

« Madame Anne »

Chacune considérait l’autre comme sa sœur de scène. L’invitation de Michèle Bernard est partie 2 ou 3 jours avant l’annonce de la disparition d’Anne Sylvestre. Connaissant leur lien est vite venue la question d’évoquer sa mémoire. Une nécessité bien sûr, mais aussi un moment délicat. L’émotion peut vite submerger d’autant que s’impose la diffusion d’une magnifique chanson qu’elles ont partagée sur scène. « Madame Anne », écrite par Michèle pour son inspiratrice. La vidéo existe. Je fais les démarches pour obtenir l’autorisation d’en utiliser un extrait. Le moment est trop fort pour y renoncer. Et je ne regrette pas. Michèle Bernard, certes émue, réussit à surmonter sa peine pour évoquer avec dignité et sensibilité ce grand nom de la chanson française qui vient de s’éteindre. Elles avaient de nombreux points communs outre leur ville natale. Un même amour de la langue. Un vrai talent pour raconter l’humanité, ses travers, ses sentiments, avec humour, douceur ou colère.  

La liberté n’est pas à vendre

Cette « Sublime Méconnue » a son public, fidèle mais qui se renouvelle aussi. Elle se produit encore régulièrement dans les salles de tout le pays. Sans le soutien des radios, des télévisions nationales et des magazines sur papier glacé. Elle avoue sa part de responsabilité. Comme elle le dit avec malice, « je suis près de mes sous ! ». Autrement dit, elle n’est pas prête à payer le prix de la notoriété. Sa liberté n’est pas à vendre. Résultat, elle ne peut compter que sur son lien avec ceux qui l’aiment. Aucune aigreur même si elle aurait aimé davantage de reconnaissance. Elle a la nôtre depuis des années. Quand je lis dans la presse qu’elle n’a pas accès aux grands médias, ça me vexe un peu. J’ai eu le grand plaisir de l’accueillir 3 fois en quelques années, mais il est vrai que pour des médias nationaux, la télévision régionale n’existe pas. Serions-nous, nous aussi, victimes d’un mépris qui ne dit pas son nom ? Qu’importe. Si son passage dans « Vous êtes Formidables ! » a donné envie à quelqu’un d’écouter le drôlissime (et au fond terrible) « J’suis une femme » ou encore « Tout’ Manière » ou « Je t’Aime », ce sera une victoire.

Une bouffée d’oxygène

Michèle Bernard a une voix qui vous transperce le cœur. Elle dit aimer les chanteuses qui mettent leurs tripes sur la scène, comme Fréhel ou Edith Piaf, auxquelles on la compare souvent. Elle est comme elles, avec cette intensité, cette force, décuplée par ce magnifique instrument qu’est l’accordéon. Des chansons de son temps, des chansons universelles et intemporelles qui racontent l’humanité dans sa complexité, ses paradoxes, son intimité. La sortie de cette intégrale est une belle initiative dans les moments difficiles que nous vivons. Une bouffée d’oxygène à déguster. Pas avec boulimie. Une chanson par jour, pendant presqu’une année, c’est une bonne idée. Merci Madame Bernard. Merci Michèle.