Un emploi et trois mois de loyer : l'Auvergne renouvelle son “New Deal” pour attirer des habitants

Le New Deal "Ambition Auvergne" propose 150 emplois à pourvoir. / © DR
Le New Deal "Ambition Auvergne" propose 150 emplois à pourvoir. / © DR

Un emploi en Auvergne et trois mois de loyer. Voici le "New Deal" que propose l’Agence des Territoires d’Auvergne à ceux qui seraient prêts à déménager au pays des volcans pour travailler. L'initiative est reconduite pour la 6ème année consécutive.

Par FG

Un emploi en Auvergne et trois mois de loyer à hauteur de 500 euros mensuels. Voici le "deal" que propose l’Agence des Territoires d’Auvergne à ceux qui seraient prêts à déménager au pays des volcans pour travailler.

Ce n'est pas nouveau : c'est la 6ème année que ce dispositif "New Deal" est mis en place. Depuis son lancement en 2012, il a permis aux entreprises auvergnates de recevoir plus de 17 000 CV et de pourvoir 450 emplois sur des postes où elles avaient du mal à recruter. En tout, si on compte les familles, 1200 personnes ont fait leurs valises pour l'Auvergne après avoir bénéficié de cette aide financée par la région.

"Au départ c'était un new deal générique, nous proposions tous les métiers" explique Gérard Lombardi de l'ARDTA. "Depuis l'an dernier, on se focalise sur des thématiques à chaque campagne. L'an dernier c'était l'industrie. Cette année, c'est "Ambition Auvergne", c'est-à-dire que l'on met en avant les entreprises leaders en Auvergne."

50 entreprises de l'aéronautique, des biotechnologies, de l'agroalimentaire ou encore du numérique ont ainsi décidé de proposer 150 offres sur le portail dédié. A l'image de Michelin, d'Aubert et Duval ou de Limagrain, leurs statuts de leaders dans leurs secteurs doit permettre de donner une visibilité supérieure au dispositif, mais aussi de renforcer l'image dynamique de l'économie auvergnate auprès des candidats. 

Avec le New Deal, l'Auvergne espère aussi mettre en avant sa qualité de vie pour attirer les salariés. Des habitants, baptisés « coachs de Vie en Auvergne » accueillent les nouveaux arrivants pour faciliter leur intégration dans la vie locale. Ils sont aujourd'hui une cinquantaine.

Quant aux Auvergnats qui seraient intéressés par une des offres, ils peuvent répondre aussi ! Ils n'auront cependant droit à l'aide financière que s'ils changent de département sur une distance de plus de 60 kilomètres afin d'intégrer le poste.

A lire aussi

Sur le même sujet

Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne