En Suisse, Uber offre les courses vers les centres de vaccination

Le géant de la réservation de voitures de tourisme avec chauffeur, Uber, propose des courses gratuites pour les personnes allant se faire vacciner dans quatre villes de Suisse.

L'application Uber - photo d'illustration
L'application Uber - photo d'illustration © Radio France/Maxppp

Alors que la firme américaine a eu maille à partir avec la justice suisse notamment dans le canton de Genève ces derniers mois, elle entend soigner son image dans le pays en offrant depuis ce mercredi 3 février les courses vers les centres de vaccination.

"Notre mission est de réduire les obstacles à la mobilité pour ceux qui doivent actuellement se déplacer", indique Uber dans un communiqué. Toutes les personnes prioritaires peuvent donc réserver un aller-retour gratuit vers un centre de vaccination dans quatre villes de la confédération helvétique : Genève, Lausanne, Bâle ou Zurich.

La course est cependant plafonnée à hauteur de 20 francs suisses, soit 40 francs suisses (37 euros) aller-retour, a précisé la branche suisse d'Uber.

 

 

Personnes âgées et personnel des établissements de soins

La plateforme de réservations entend ainsi faciliter les trajets des personnes âgées, du personnel médical et des employés des établissements de soins.  

"L'année écoulée a été difficile pour les chauffeurs professionnels", a également mis en avant Jean-Pascal Aribot, le responsable Uber Suisse, cité dans le communiqué, ajoutant que l'initiative va leur permettre de réaliser des courses supplémentaires.

Pour les personnes âgées qui ne détiennent pas de smartphone, la réservation pourra être réalisée par un proche qui pourra, depuis sa propre application, entrer un code promotionnel pour l'ayant droit à la vaccination et l'accompagner, a précisé Uber. 

 

 

Premier arrivé, premier servi

L'offre est sur la base du mécanisme du premier arrivé, premier servi, en février, a précisé Uber. Dans un premier temps, l’offre est donc limitée à 2.000 courses au total.

Des offres similaires ont déjà été mise en place dans d'autres pays, notamment au Royaume-Uni. Mi-janvier, la plateforme avait annoncé qu'elle prendrait en charge les frais des trajets jusqu'à 15 livres pour les trajets vers les grands centres de vaccination, entre autres à Londres, Manchester et Birmingham.

En Suisse, la plateforme de réservation californienne Uber n'a pas échappé aux critiques face à la forte concurrence pour les taxis locaux. La branche suisse du groupe californien est également au coeur d'un dossier à rebondissements avec la justice genevoise concernant le statut de ses chauffeurs.  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
suisse covid-19 vaccins - covid-19 santé société transports économie