Cet article date de plus de 4 ans

L’engagement des jeunes : portrait croisé de deux militants auvergnats

Le deuxième tour de la présidentielle approche. Du côté d’Emmanuel Macron ou du côté de Marine Le Pen, les militants s’activent. Nous sommes allés à la rencontre de deux jeunes militants. Tous les deux ont une vision opposée mais partage un engagement sans faille pour leur candidat.
Pendant l'entre deux tours les militants s'activent pour convaincre les indécis.
Pendant l'entre deux tours les militants s'activent pour convaincre les indécis. © France 3 Auvergne
Affiches, tracts, slogans, il ne faut rien laisser au hasard à quelques jours du deuxième tour. Tout se joue dans les prochaines heures pour convaincre les 18% d'indécis. Les militants des deux partis s’activent. Tout comme Pierre-Henri Labrosse, militant pour Emmanuel Macron, et Nicolas Vif, militant pour Marine Le Pen.
Tous les deux ont une vingtaine d’années. L’un travaille et l’autre est encore étudiant. Ils ne se connaissent pas mais s’affrontent par parti interposé.

Pierre-Henri prépare une licence en commerce international, mais il passe le plus clair de son temps à militer pour Emmanuel Macron. « Il faut mener les deux fronts du côté de son avenir personnel pour bien réussir ses études et essayer d’agir pour l’avenir de la France en essayant de travailler pour la campagne présidentielle », explique le jeune homme.
Nicolas, lui, travaille dans un restaurant. Lui aussi passe son temps à défendre sa candidate, Marine Le Pen depuis moins d’un an. Tractage, collage, il ne faut rien oublier à quelques jours du deuxième tour.
durée de la vidéo: 04 min 32
L’engagement des jeunes : portrait croisé de deux militants auvergnats

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élection présidentielle élections emmanuel macron marine le pen