REPLAY. Enquêtes de Région : Le terrorisme islamiste en Auvergne-Rhône-Alpes

La police française sécurise l'entrée de la société Air Products à Saint-Quentin-Fallavier en Isère, le 26 juin 2015. Un attaquant portant un drapeau islamiste a tué une personne et en a blessé plusieurs autres dans une usine. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP
La police française sécurise l'entrée de la société Air Products à Saint-Quentin-Fallavier en Isère, le 26 juin 2015. Un attaquant portant un drapeau islamiste a tué une personne et en a blessé plusieurs autres dans une usine. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP

Ce numéro d'Enquêtes de Région est consacré au terrorisme en Auvergne-Rhône-Alpes. L'émission pose ses caméras à Saint-Quentin-Fallavier en Isère, une paisible commune de 6 000 habitants qui a été victime d'un attentat terroriste il y a quatre ans.

Par @f3Alpes

Le 26 juin 2015, Yassin Salhi assassine sauvagement Hervé Cornara. Il décapite le directeur de l'entreprise et blesse deux autres personnes. Saint-Quentin est sous les feux de l'actualité pendant quelques jours.
Comment les habitants de Saint-Quentin ont-ils vécu cette journée macabre, l'ont-ils oubliée depuis ? En ont-ils fait le deuil quatre ans après ? Histoire ancienne ou sujet encore sensible voire tabou ? Saint-Quentin-Fallavier reste en tout cas marquée par la barbarie.
 

 

Revoir l'émission

REPLAY. Enquêtes de Région : Le terrorisme islamiste en Auvergne-Rhône-Alpes

 

L'enquête : 

 

Mission des Chasseurs alpins déployés à Bagdad

C'est une mission qui se joue à des milliers de kilomètres de leurs reliefs alpins. Une mission cruciale dans la guerre contre le terrorisme à laquelle participent environ 140 chasseurs alpins, actuellement déployés en Irak dans la région de Bagdad.
Ils ont passé quatre mois et demi en Irak pour lutter, à leur façon, contre le terrorisme. L’été dernier, les Chasseurs alpins de Chambéry ont été déployés dans la région de Bagdad pour assurer une mission : former et perfectionner les combattants du contre-terrorisme irakien, ceux qui ont libéré le pays de l’emprise de Daesh.
 

Ils accompagnent aussi les militaires qui, chaque jour, tentent de sécuriser la région de Bagdad. Un accompagnement basé sur une relation de confiance entre les armées des deux pays et qui a pour objectif de lutter durablement contre le terrorisme et contre l’Etat islamique.


 

Les reportages :

 

L’histoire du terrorisme dans la région

La France est le pays européen le plus touché par des attaques commanditées ou inspirées par l’État islamique. Des attentats qui se sont produits en grande majorité en île-de-France. Mais Auvergne-Rhône Alpes n’est pas épargnée. Elle fait d’ailleurs partie des régions où l’on compte le plus de radicalisés, 1 000 personnes sont actuellement surveillées d’après la Préfecture, dont une bonne partie dans le département du Rhône.
 

L’un des premiers radicalisés s’appelait Khaled Kelkal, un enfant de Vaulx-en-Velin devenu ennemi public numéro 1. C’était en 1995, la préhistoire du djihadisme.

 

Spectacle sur la déradicalisation

Tous les moyens sont bons pour lutter contre le terrorisme. Le théâtre peut aussi être une arme contre la radicalisation. La troupe "Six pieds sur terre" a été sollicitée par la maison d’arrêt d’Evreux pour créer une pièce intitulée "Vague à larmes". Une pièce qui cherche à sensibiliser un public jeune et vulnérable.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus