Cet article date de plus de 5 ans

A l'entre-deux tours des Régionales, les files d'attente s'allongent pour déposer sa procuration

Quelques jours avant le second tour, les files d'attente s'allongent pour déposer procuration. Du jamais vu. Pour ces élections et les premiers résultats, la montée du FN inquiète.
Devant l'hôtel de police de Grenoble, une longue file d'attente pour déposer procuration à l'entre-deux tours des Régionales
Devant l'hôtel de police de Grenoble, une longue file d'attente pour déposer procuration à l'entre-deux tours des Régionales © France 3 Alpes
Devant l'hôtel de police de Grenoble, la file s'allongent pour demander des procurations. Interrogé par nos équipes, un jeune homme qui n'a pas voté au premier tour, avoue son "gros sentiment de culpabilité" après avoir découvert des résultats "catastrophiques". "Je n'ai pas fait mon devoir de citoyen au premier tour", explique ce jeune homme. Il fait alors la queue devant l'hôtel de police pour donner procuration pour le second tour. Avec l'intention "d'inverser la balance".

durée de la vidéo: 00 min 38
Après les résultats du premier tour des Régionales, on se presse pour faire sa procuration

Parmi les abstentionnistes, certains ne se reconnaissent tout simplement pas dans les politiques en lice. Ou les "partis classiques", comme explique une jeune fille attendant de donner procuration. Mais elle s'est ravisée après les résultats du premier tour : "J'estime que c'est nécessaire dans ce cas." Par peur du Front National, en tête dans le département de l'Isère.

Ces deux jeunes rencontrés font partie des 51,7 % d'abstentionnistes dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Le taux d'abstention en Isère est plus élevé que la Savoie (51,6 %) mais plus bas que celui de la Haute-Savoie (55,6 %)
Le taux d'abstention en Isère est plus élevé que la Savoie (51,6 %) mais plus bas que celui de la Haute-Savoie (55,6 %) © France 3 Alpes

Cet électorat est un large vivier de voix. Les partis cherchent à convaincre ces abstentionnistes. Qui peuvent encore déposer une procuration jusqu'à jeudi 10 décembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales politique élections