L'épidémie de grippe en progression en Rhône-Alpes mais moins grave que l'année dernière

© Pixabay
© Pixabay

L'épidémie de grippe, qui a continué à se propager la semaine dernière en Rhône-Alpes, devrait bientôt atteindre son pic. Elle s'avère nettement moins grave cette saison que les deux précédentes, même si ceux qui l'ont eu vous diront que c'était costaud!

Par Franck Grassaud

28 décès en France

"A l'issue des cinq premières semaines de l'épidémie, le nombre de cas graves est deux à quatre fois inférieur aux nombres observés depuis la saison 2009-10", souligne l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) dans son bulletin hebdomadaire. Depuis le 1er novembre dernier en France, 280 cas graves ont été admis en réanimation, "infectés majoritairement par un virus A" et 28 personnes sont décédées. "La plupart des patients avait des facteurs de risque. La moyenne d'âge était de 56 ans (de 1 mois à 100 ans). Une majorité d'entre eux (157 patients) n'était pas vaccinée", précise l'InVS.

Selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm, qui ne prend en compte que les grippes avec fièvre supérieure à 39 degrés, 942.000 personnes ont consulté un médecin dans l'hexagone pour des syndromes grippaux en cinq semaines d'épidémie.

La région la plus touchée la semaine dernière était Rhône-Alpes avec 522 cas pour 100.000 habitants suivie du Limousin (490) et de l'Auvergne (463).

Sur le même sujet

Les + Lus